AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [fiction] Un amour que rien ne peux arrêter~
par wookie-♥ Mer 10 Avr - 20:22

» Ohayô Mina-san !
par ¤Iku-Chan¤ Dim 24 Mar - 18:04

» AsphyXia se présente.
par AsphyXia Dim 8 Juil - 13:08

» Coucou, c'est Moi :)
par GDpomme_forever Mer 18 Avr - 17:15

» Fait l'amour mais pas la guerre.
par saranghea Sam 12 Nov - 2:44

» Alee, The Comeback ! ☆
par wookie-♥ Mer 14 Sep - 17:45

» Hello Hello
par Julou Mer 14 Sep - 17:44

» A quoi ressemble une journée de l'équipe aérienne MBLAQ ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:29

» Suis - je fou ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:14

» Une rencontre des plus étranges...
par cecillle Lun 5 Sep - 13:50


Partagez | 
 

 Fait l'amour mais pas la guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 15:42



Chapitre 3


- Est-ce que tu veux m'accompagner pour cette après-midi ?
- Euh.. oui, enfin je veux dire.. mais t'accompagner où ?
- Tu verras bien, sourit-il.
- Ah j'espère pour toi que c'est pas une blague ou quelque chose dans ce genre, m'énervais-je.
- Calme toi, c'est rien d'extraordinaire. Tu seras très heureuse même !
- Mouais.. Je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois !!

Il eu un rire puis me tira par le bras vers l'entrée. Je le suivis en silence, tout en écoutant ma musique. Je le suivais sans vraiment savoir où on allait. On arriva jusqu'à un bâtiment haut comme la Tour Eiffel (ironie, mais presque). Je fus émerveillée par sa taille. Myung ne me remarqua que lorsqu'il rentrait à l'intérieur. Il soupira avant de venir me chercher pour rentrer.
Je continuais à le suivre dans les couloirs, qui d'ailleurs, me semblais étrangement long. On arriva devant une porte close au bout d'un couloir. Myung s'arrêta net devant la porte, il me lança un regard et un sourire avant d'ouvrir la porte. Il y entra et referma la porte. Je ne comprenais pas ce qui lui prenait d'avoir fait ça. Son geste était plutôt étrange.

*Mais qu'est-ce qui lui prend ? Il me demande de l'accompagner et voilà qu'il me sourit avant de rentrer dans cette pièce et referme la porte derrière lui. Mais qu'est-ce que je croyais moi ? Faut vraiment que j'arrête. Bon, je vais "essayer" de retrouver le chemin dans ce labyrinthe.*

Je soupirais de désespoirs. J'avais l'impression de tourner en rond dans cette endroit. J'étais prête à en pleurer tellement j'en avais marre de tourner en rond depuis presque une heure maintenant. Je trouvais enfin un plan de secoure en cas d'incendie. A peine sortie du bâtiment, j'étais comme libérée. Je pouvais enfin respirée. Mais d'un côté, je me sentais nulle. Nulle pour avoir laissée Myung dans le bâtiment. Après tout, il l'a bien cherché. Puisqu'il m'a laissé en plan dans le couloir et il n'ai même pas revenu au bout d'un quart d'heure. Bien fait pour lui. Je vais peut-être me détendre en allant au parc. Voir et sentir la nature, rien de plus relaxant.
Il était déjà près de trois heures et demi, j'étais toujours dans le parc, mais assise sur un banc. J'écoutais de la musique reposante tout en regardant les alentours. Des enfants riaient et jouaient pendant que leurs parents les surveillaient. Certains faisaient du sport, d'autre marchaient, d'autres prenaient en photo le paysage. J'étais calme jusqu'à ce que quelqu'un me secoua violemment.
- Elena ! Oh, mais t'es malade ! On te croyait perdue ! On te cherche depuis plus de deux heures, s'exclama-t-il.
- Oh du calme ! Vous êtes qui d'abord pour me parler sur ce ton ? Allez voir votre psy, m'énervais-je.
- Oh, désolé, je suis WooHyun, membre des Infinite.
- Eh moi je suis la reine d'Angleterre !

Je lui retirais l'écharpe qui masquait la moitié de son visage. Je réalisais que c'était bien lui.
- Désolée, je ne t'ai pas reconnu.
- Ce n'est rien. Pourquoi tu t'es enfuie ?
- Enfuie ? Moi ?
- Oui, Myung voulait te rechercher mais tu n'étais plus là.
- Tss, tu parles, il n'est pas revenu au bout d'un quart d'heure. Un quart d'heure c'est long, surtout quand on ne sait pas quoi faire !
- Mais il voulait te faire une surprise.
- Ouais bah maintenant c'est trop tard.
- Pourquoi es-tu si en colère contre moi ?
- Ce n'est pas contre toi, lui avouais-je, c'est contre moi.
- Pourquoi ça, me demanda-t-il en s'asseyant à côté de moi et me prenant mes mains.
- Pour rien.
- Je sais qu'on ne se connait pas, mais tu sais, je suis là. Je suis peut-être un bon farceur, mais je suis un très bon ami. Et surtout un très bon psy, me souriait-il.
- T'es pas marrant, le poussais-je en rigolant.
- Bon d'accord, j'avoue que c'était méchant. Mais sache que j'aime pas voir les filles dans leur coin et triste. Surtout triste.
- Ne t'en fait pas pour moi. C'est juste, que je m'en veux d'être partie croyant que Myung avait fait exprès de me laisser en plan.
- Sachez mademoiselle, que Monsieur Kim ne fera jamais ça, surtout à une aussi jolie fille comme toi.

Je souriais, il fit de même. Il me demanda si j'avais mis mon portable en silencieux, car Myung m'avait appelé plusieurs fois et s'inquiétait. Je regardais alors mon portable, il était en mode général. Et en effet il s'inquiétait pour moi, sept appels manqués. Vais-je me faire tuer ? Qui sais. WooHyun me raccompagna jusqu'au bâtiment. Arrive devant, Myung et certain membre du groupe étaient là. Myung me voyant arriver, il me prenait dans ses bras, qui me fit tressaillir. En vue de ma petite taille, ma tête sur son épaule, je regardait le ciel bleu parsemé de nuage blanc avec de grands yeux et la bouche semi ouverte. J'étais toujours raide, ne le prenant pas dans mes bras. Il me serra fort, tellement fort que j'eus le souffle coupé à un moment. Il me prit par les épaules et me regarda droit dans les yeux. Je pouvais voir dans ses yeux son inquiétude de ma disparition.
- T'as perdu la tête ou quoi ? Où étais-tu passée tout ce temps ? Je voulais te faire une surprise et en venant te chercher tu n'étais plus là ? Qu'est-ce qui t'as pris ?

Ne voyant pas que je répondais, il me secoua en insistant sur ses questions. Pourquoi un tels attachements à ce que je réponde à ses questions ? Je ne suis rien pour lui après tout. Je sus dire que j'étais désolée, la seule chose que je pouvais dire.
Une voix roque intervint.
- Bon, on va pas la traumatisée d'avantage. On va peut-être rentrer, il fait froid.
- Tu as raison DongWoo, aller suit moi Elena.

Myung me prenant par le bras, il me colla contre lui. On arriva dans la salle où j'étais censée être. J'étais secouée. Je m'en voulais d'avoir fuit alors que Myung voulait me faire une surprise en rencontrant le restant de son groupe. Je ne savais pas non plus pourquoi il y avait une telle inquiétude envers moi. WooHyun qui était à côté de moi, me chuchota :
- Ne t'en fait pas, on ne t'en veut pas de t'être enfuit.
- Je me suis pas enfuit. C'est juste.. que je trouvais bizarre qu'il m'ait laissé toute seule dans le couloir pendant un quart d'heure sans qu'il revienne.
- C'est vrai qu'il aurait dû te prévenir d'attendre. Mais maintenant qu'on t'a retrouvé, soit juste toi.
- Comment veux-tu que je le sois avec Myung qui est dans ses pensées et les autres qui nous regarde en train de chuchoter.

WooHyun regarda l'ensemble de la pièce et remarqua que Myung était bel et bien dans son coin, le regard dans le vide. Les autres nous regardaient parler.
- Bon arrêter de la fixée comme ça, elle se sent déjà coupable d'être partie. N'en rajouté pas une couche les mecs.
- WooHyun, pas la peine de t'énerver comme ça, lui dis-je.
- Je ne suis pas énervé.
- Mon œil oui.

Une voix aigüe intervint
- Euh.. je peux savoir ton prénom, j'ai déjà oublié.
- Elena.
- Oh ! J'adore ce prénom, c'est très européen, en plus de ta jolie bouille.
- M..merci, rougissais-je.
- Oh ce n'est rien, me souriait-il. Oh moi c'est SungJong et eux c'e..
- Je sais qui vous êtes, lui souriais-je. Pour tout te dire, je suis fane de votre groupe.
- Je ne savais pas qu'on avait aussi un succès auprès des européennes.
- Des françaises ! Intervint SungYeol.

Il eu une crise de fou rire. Je ne savais pas pourquoi on rigolait. Mais ça a permis de détendre l'atmosphère. Myung était toujours dans sa bulle, assit sur une chaise dans un coin. Je laissais les mecs parler entre eux pendant que j'essayais de parler à Myung.
- Myung ?
- Hmm
- Arrête de t'en vouloir comme ça.
- Comment ne pas m'en vouloir ? Tu étais partie, il pouvait très bien t'arriver quelque chose.
- Arrête voir, je vais bien. Je suis en un seul morceau.
- Oui mais tu avais l'air choqué.
- C'est parce que tu m'avais prise dans tes bras et qu'ensuite j'ai vue dans tes yeux ton inquiétude pour moi !

Il releva la tête pour me regarder dans les yeux. Les autres nous écoutaient. Il était prêt à pleurer, alors je le pris dans mes bras. Je n'aime pas voir des gens s'inquiéter pour moi, même pleurer pour moi. Je pense aussi que Myung n'aime pas trop qu'on le voit pleurer. Sa tête était enfouit dans mon épaule. J'entendais le sourd bruit des quelques larmes qui tombaient sur ma veste. Moi qui suis très émotive, je me retint de pleurer.
Quelques minutes s'étaient passés, j'avais mal, mal aux jambes. J'étais dans une sale posture. J'étais semi à genoux devant Myung qui était à peine assis sur la chaise. Il releva la tête, les yeux gonflés, mais aucune larmes. Les autres étaient silencieux, ils ne nous regardèrent même pas.
- Je suis désolée, désolée de vous avoir fait tant d'inquiétude.
- Arrête Elena, haussa Myung. C'est ma faute, puisque je ne t'es même pas demandé d'attendre.
- Bon, on va pas se larmoyer encore pendant longtemps OK ? gronda SungGyu, ça vous tente un chocolat ?

Tous acquiescèrent, je mis du temps à acceptée aussi. A vrai dire, je ne voulais pas y aller pour ne pas les inquiété et avoir une ambiance morte, mais de l'autre côté, ça leur aurait fait mal.
Sur le trajet, SungYeol n'arrêtait pas de sortir des vannes à deux balles avec DongWoo et WooHyun. SungJong et moi n'arrêtions pas de parler. J'adore son petit rire enfantin. Myung était le souffre douleur des trois clowns de la troupe. SungGyu et Hoya parlaient paisiblement derrière moi et SungJong. J'avais une sensation de bien être, contente ? Ce n'est pas vraiment le bon mot, Bonheur ? C'est trop fort. Voir Myung sourire et rigolé des conneries des trois clowns me réchauffait le cœur. SungGyu et Hoya s'invitaient de temps en temps à notre conversation (moi et SungJong). On rigolait aussi.

Arrivé au petit café, on prit place. J'avais Hoya et SungGyu à ma gauche et à ma droite SungJong et WooHyun. En face il y avait DongWoo, Myung et SungYeol. Je me sentis petite d'un coup. Les mecs rigolèrent, et moi je rougissais. Je me sentis aussi gênée. Gênée parce que j'étais la seule fille du groupe, mais aussi parce que ce n'était pas n'importe quel groupe. Certaines filles qui passaient devant notre table me lancèrent des regards noirs. Ce qui me tua le moral, mais avec WooHyun et DongWoo qui se lançaient des piques en plaisantant me faisait rire. Je restais silencieuse malgré ça. Je parlais à peine. SungGyu qui était à côté de moi, me demanda mon numéro.
- Pourquoi tu veux mon numéro, lui demandais-je en chuchotant.
- Parce que j'aimerais l'avoir.
- Ce n'est pas une réponse.
- Bon bah parce que j'aimerais plus te connaitre. En plus Myung n'arrête pas de nous parler de toi depuis qu'il ta vue.

Une bouffée d'air chaud me monta dans tout le corps. Je me sentis horriblement gênée, tel que j'aurais préférée me faire plus petite pour partir me cachée. Il rigola à n'en plus finir. Il lança un clin d'œil à Myung qui le fit mort de honte aussi. Myung se reprit et me lança lui aussi un clin d'œil. C'était le pompon ! La tête dans les mains dont les coudes s'appuyaient sur moi. Tous rigolèrent. J'étais encore plus gênée. Je ne savais pu quoi faire. ¨Partir en courant ? Non, j'aurais encore plus l'air bête. Que faire alors ? SungJong vint à ma rescousse, enfin presque :
- Oh c'est bon le mecs, elle se sent déjà gênée pas la peine d'en rajouté comme ça. On sait tous que c'est une déesse, pas la peine d'en rajoutée.
- SungJong ! Normalement tu devrais dire des choses qui m'apaise au lieu d'en rajouter une couche, lui lançais-je en rigolant.
- Bah quoi ? C'est vrai.
- Arrêter de me charrier !! Pff, pas possible, comment voulez vous que je me sente bien si vous me faites mourir de honte ?
- Mais non c'est pas une honte de sortir avec une beauté pareil, objecta DongWoo, en plus depuis que Myung ta vue, il n'arrête pas de nous parler de toi et de ta beauté. C'est vrai en plus.
- Attends que je t'attrape toi !

Myung avait rougi avant de courir après DongWoo dans la rue. Pendant ce temps les autres rigolèrent encore sur moi en me mettant encore plus la honte. Ce n'est pas vraiment une honte, mais plus de la gêne. C'est faux, je ne suis pas belle, je ne suis pas une beauté et encore moins une déesse. Hoya lança une phrase en plein milieu de la conversation qui n'a aucun rapport :
- Tu me files ton numéro Elena ?
- Hein ?
- Tu me le donnes ?
- Oh eh, je lui ai demandé en premier s'il te plaît !!
- Oh moins aussi Imōto ! me lança SungJong
- Imōto ?
- Petite sœur en japonais.
- Ah.
- Bon c'est quoi ton numéro ?
- Bon bah je vais le donner à tous le monde.
- Je n'avais rien réclamer, même si je le voulais aussi répliqua SungYeol.

DongWoo et Myung revinrent tous les deux en rigolant. Ils voyaient qu'on était tous sur nos portable. Myung et DngWoo savaient que tous m'avait demandé mon numéro. DongWoo se jeta sur son portable et me le tendit pour que je lui donne le mien. Je rigolais et le lui donnait. Myung à son expression du visage était furieux et surtout jaloux. Est-ce qu'il veut me garder pour lui tout seul ? Je ne sais pas. Je rigolais en le voyant. Il répliqua avec son sourire ravageur qui me fait fondre. Je reçu six messages, je savais d'avance que c'était les membres qui m'ont envoyé un message. Tous délirant les uns que les autres. Encore heureux qu'ils aient mis leur nom à la fin, sinon j'aurais galéré à savoir qui est qui.
La fin de l'après-midi ce passa merveilleusement bien. Je me sentais bien au fil du temps. Myung riait au éclat. Je le préfère le voir ainsi que triste. SungJong me considérait comme sa petite sœur, et moi je le considère comme un grand frère, tout comme les autres. SungGyu plus comme un frère confident, tout comme WooHyun, malgré son humour avec DongWoo et SungYeol. Je sais que je peux comptée sur eux si j'ai besoin de rire.
Presque dix-neuf heures, Myung et moi devons partir pour arrivé à l'heure pour le repas. Il faisait tellement froid. Myung me prenait et me colla à lui. Je fus surprise, mais j'étais heureuse. Je souriais, lui aussi. Arrivé à la maison, tous le monde était déjà à table. Ils nous sourirent comme si quelque chose de bien c'était produit. Myung et moi on s'est mutuellement regardé d'un air d'incompréhension. On s'installa à table et on faisait comme si on n'avait rien remarqué.




Dernière édition par Nyah le Lun 7 Mar - 16:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 16:06

Imoto, j'adore vraiment ce chapitre !!! en + il est bien long, bien détaillé, bien clair, et plein d'annecdotes qui font qu'on se croirait presque à la place d'Elena !!! ^w^

vraiment, j'attends la suite avec impatience !!!! >_< ton histoire a déjà une trame intéressante, mais en plus tu l'écris vraiment trop bien ^^

la suite, imitooo ♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 16:19

Imoto et non Imito ! Mdr

J'te remercie, mais tu devras attendre. Parce que j'ai fini celui là y a pas
très longtemps. Mais j'ai déjà commencer à faire le chapitre 4. ^^

T'inquiète dont pas JieJie ;) ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 16:22

désolée imoto pour la faute de frappe XD

dommage ... remarque, je vais pouvoir finir le chapitre 9 de Crows, comme ça !!! ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 17:41

xD AH bah t'as intérêt cocotte !
Je veux la suite moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 27 Fév - 17:48

XD elle arrive bietot ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Lun 28 Fév - 1:00

JieJie, je mettrais surement la suite demain après-midi. ;)
J'ai superbement bien avancée ce soir, et j'espère que tu
aimeras, sinon je ne sais pas quoi faire pour la suite.

J'ai tellement d'idées qui fuse que j'vais aussi créer une nouvelle fiction. ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Mar 1 Mar - 18:46


Chapitre 4


A peine le repas fini, on alla tous se coucher. J'étais crevée. Malgré la petite frayeur que j'ai faite à Myung en début d'après-midi, je suis plutôt contente de ma journée. Je me demande ce que sera la journée de demain. Vingt-deux heures, je reçois deux messages. Un de SungJong et un de SungYeol.

Eh Imoto, j'espère que les autres abrutis
ne t'ont pas fait peur. T'inquiète pas, je
serais là pour te protégé. Même si je n'en
ai pas l'air, je suis plutôt fort. Allez, dort
bien Imoto, bisous. SungJong


Mais non ne t'inquiète dont pas SungJong, ils m'ont pas du tout fait peur. C'est plus leurs vannes pourries qui me fait peur. Mais ne t'inquiète pas, je sais que tu es là pour me protéger.

Houa, je suis sûr que tu ne dors toujours pas !
Eh, j'espère que vous faites pas de galipette.
Ahah, je rigole. Rigolons bien parlons peu. Fin
bref, je voulais juste te souhaiter la bonne nuit
et te faire chier un peu. ;) Allez bisous. SungYeol


Eh non SungYeol, nous ne faisons pas de galipettes comme tu dis. De toute façon ça risque pas. Eh puis, je sais que tu aimes faire chier les gens à points d'heures. Mais bon, je ne t'en veux pas. Il faut que je dorme. Je suis crevée après vos vannes de cette après-midi.

En pleine nuit, je fus réveillée. Par quoi ? Je ne sais pas vraiment. Ça m'arrive de me réveillée s'en raison apparente. Je me retourne pour regarder si Myung dormait. Effectivement, il ne dormait pas. Il avait la tête tourné vers le plafond, le regard dans le vide. Je me demande à quoi il pense. En vue de son expression du visage, je sais que quelque chose trame dans sa tête.
- Myung ?
- Hum ?
- Ça fait longtemps que tu es réveillé ?
- Un petit moment. Je t'es réveillé ?
- Non, du tout. Ça m'arrive de temps à autres de me réveillée sans raison en pleine nuit.
- Pareil pour moi.

On retomba dans le silence. Il avait toujours le regard dans le vide. J'observais le moindre de ses traits du visage. Ses yeux, son nez, ses joues, sa bouche.. Je me mis dans la même position que lui, sur le dos, tête tournée au plafond et le regard dans le vide. On resta ainsi durant plusieurs minutes avant que je ne brise le silence à nouveau.
- Myung ?
- Quoi ?
- A quoi tu penses ?
- A rien de spécial, pourquoi ?
- Pour savoir.
- Et toi, à quoi tu penses ?
- Je pense à ce que tu peux bien penser. Même si tu me dis que tu ne penses à rien de spécial, je sais que tu penses à quelque chose.

Il eu rit rire sourd. Je le sentait sourire durant un moment avant qu'il se reprenne.
- A vrai dire, je pense à ce que j'ai fait cette après-midi. Enfin, à ce que je t'es fait.
- Tu parles de ce qui c'est passé en début d'après-midi ?
- Oui.
- Je t'es dit que ce n'était pas ta faute ! lui criais-je à voix basse.
- Je sais, mais je m'en veux quand même. J'aurais dû te demander de rester dans le couloir.
- Ce n'est rien.
- Si c'est quelque chose. Il pouvait très bien t'arriver quelque chose comme te faire renverser par une voiture ou te faire kidnapper.

A entendre ce mot kidnapper, j'eus un rire sourd. Il me regarda d'un air d'incompréhension.
- Arrête, ça aurait pu arriver !
- Je ne rigole pas pour ça. Je rigole, parce que tu t'en fais pour moi alors qu'on se connait à peine.
- Il est vrai que ça ne fait pas longtemps qu'on se connait, mais je peux te dire qu'il y a quelque chose en toi, que j'aime. Je ne peux te dire ce que c'est, mais tu m'attires.

Je ne sus rien faire à part de garder le silence. Je me sentis gênée de sa déclaration. Mais d'un autre côté, soulagée. Soulagée car je ressentais la même chose pour lui. Même s'il était une idole avant, les moments avec lui et surtout où il ma tenu dans ses bras et son regard en début d'après-midi.
- Je te remercie.
- Tu n'as pas à me remercier.
- Si, je te remercie de me l'avoir dit, le premier.
- Le premier ?
- Oui, a vrai dire, moi aussi, je ressens quelque chose envers toi. Pas comme une fane qui aime son idole, mais une fille qui aime un garçon. Quand j'ai vue dans ton regard cette après-midi, ton inquiétude envers moi, quand tu m'as serré dans tes bras, ça m'a réchauffé le cœur. Mon cœur n'a cessé de ce réchauffé quand je te voyais rire des vannes des clowns du groupe juste après que tu es pleuré dans mes bras. Je ne sais pas pourquoi, mais je savais que tu ne voulais pas qu'on te voit pleuré, alors je t'es pris dans mes bras. J'étais triste, je me sentais honteuse d'être partie et de t'avoir fait du mal.

A mes mots, une larme s'en était échappée. Myung ne broncha pas, il m'écoutait attentivement. Je réalisais que j'avais sortie par des mots apaisants tout ce dont j'avais sur le cœur. Je venais de réaliser que je lui avais tout avoué. Prise de gêne, je me mis dos à lui. Je ne voulais pas qu'il me regarde dans les yeux, ça m'aurait encore plus insupportable. De plus, il a vu une larme s'en échapper, alors que je ne sais même pas pourquoi je devrais pleurée ou des larmes viendrait faire la dedans. Myung resta silencieux, est-ce un mauvais signe ? Je ne supporte pas ce silence, dit quelque chose Myung ! Je devrais t'éviter les jours à venir. Je ne veux pas croiser ton regard. Myung, dit quelque chose. S'il te plait.
Myung resta toujours silencieux. Il se mit sur le côté et ce colla à moi. Sa main rejoignant la mienne, nouant ses doigts aux miens. Il me chuchota enfin quelque chose.
- C'est moi qui devrait te remercier. C'est moi qui devrait faire une aussi belle déclaration à trois heures du matin. Je ne saurais encore te dire ses fameux mots, mais un jour viendra où je te les dirais avec autant d'amour. Je ne veux pas te blesser, mais je veux qu'on prenne notre temps. Mais sache que tu commences à prendre une énorme place dans mon cœur. Cela fait quatre jours qu'on se connait, mais en te voyant je savais que tu serais celle avec qui je partagerais mon premier amour. Je croyait que j'aurais aucune chance avec une belle fille comme toi. Mais puisque tu m'as ouvert ton cœur, j'ouvre le mien. Je ne veux pas le gâcher chance, alors je veux qu'on prenne notre temps. Si tu es d'accord.

Je lui répondis. Pas par des mots, mais refermant mes doigts entrelacé avec les siens. Je ne sais pas pourquoi, mais je sentis qu'il y ai eu un sourire sur son visage. Un sourire très joyeux. Il me baisa le cou avant de ce coller à moi et de s'endormir.
Cette nuit là, je pense qu'elle sera gravée à tout jamais dans ma mémoire. Il est vrai que j'ai fait en quelque sorte une déclaration. Avec les mots qu'il fallait, sans bégaiement, sans stresse. Tout est venu aussi naturellement. Je m'endormis aussi dans ses bras quelques minutes après lui.

Le lendemain matin, à mon réveille, j'avais ma tête sur le torse de Myung. Je sentais une main me faire ses caresses dans le cou. Je devinais que Myung était réveillé. Je relève la tête, et effectivement, il était déjà réveillé. Il me fit son plus grand sourire, auquel je ne pu résister et qui me fit aussi sourire.
- Je t'es réveillé ?
- Non, du tout.
- Bien dormi ?
- Euh.. oui et toi ?
- Merveilleusement bien.

C'était la première fois malgré le peu de temps qu'on se connait, son visage réveillonnait plus que d'habitude. Il était heureux, en vue de son expression si joyeuse. Heureux de vivre, heureux d'être là, heureux d'être... avec moi. Il continuait toujours à me faire des caresses dans le cou, ma tête étant toujours sur son torse, je sentais ma respiration se rétorquer contre son torse pour revenir vers mon visage. De temps à autres il riait.

La matinée était plutôt calme. Myung m'a emmené faire une balade en ville. Eh comme toujours, il y avait deux trois filles hystériques qui venaient lui demander des photos et autres genres. On rigolait, on se taquinait. C'était plus lui qui me taquinais par rapport à moi. De temps à autres on croisait certains membres du groupe. Soit ils étaient avec leur famille ou entre ami. Et bien évidemment, ils ne restaient pas longtemps avec nous. Myung et moi avions compris leur petit jeu. Mais ils ne savent pas encore que notre situation à évoluée depuis la nuit dernière et qu'on veut prendre notre temps. Les pauvres, je me demande à quoi ressemblera leur tête quand on leur dira. Enfin, un jour viendra où nous leur dirons.

Midi, il faut qu'on rentre à la maison. Ce n'est pas qu'on ne veut pas resté en ville pour manger, mais nos parents veulent absolument qu'on viennent manger à la maison. Enfin, chez Myung. D'ailleurs, je me demande pourquoi cette envie qu'on voit présent à midi. Est-ce qu'il y a quelque chose d'aussi important à nous dire ? Je ne sais pas vraiment. Tout ce dont j'espère c'est que ce n'est rien de grave ou de super extravagant. Nous verront ça quand pendant le repas. Ou alors, tout simplement qu'il n'y a rien. Mais c'est peu probable.

Arrivé à la maison, tous étaient à table, nous regardaient avec un grand sourire. Je ne sais pas si j'ai un sixième sens mais, j'ai un peu l'impression que l'atmosphère est tendue. Je me demande ce qu'ils nous réservent comme "surprise".
Le repas se passa en silence. Jusqu'à arrivé au dessert. Le père de Myung posa une question à son fils un peu déplacer.
- Myung, est-ce que, tu trouves Elena, assez à ton gout ?

Myung qui buvait, s'étranglait. Je ne savais pas quoi pensé, si ce n'est que c'était de l'indiscrétion de sa part. Myung étant calmé après s'être étranglé lui répondit.
- Pourquoi cette question aussi déplacé ?
- EH bien, comme tu le sais, moi et le père d'Elena nous voulons unir nos famille.
- Et alors ?
- On veut vous marier, toi et Elena.

Il y eu presque une minute de silence après son horrible phrase. Enfin, pas si horrible puisqu'on commence à s'aimer et j'espère que c'est toujours réciproque. Mais quand même, pas allant jusque là !
- Vous vous que je me marie avec Myung c'est ça ? Vous rigolez là ?
- Elena, comprends ton père, j'aimerais que tu te maries avec Myung, pour unir nos famille. Cela est notre promesse le plus chère à nos cœur, et je suis sûr que des sentiments naîtront entre vous deux, et puis, vous vous amusiez tellement bien.
- Comment veux-tu que je me marie alors que je n'ai que seize ans ? Eh puis je me marie avec qui je veux et quand je veux ! m'énervais-je après mon père.
- Eh bien, quand l'enfant atteins l'âge de quinze ans, avec les consentements des parents, ils peuvent se marié, m'expliqua calmement le père de Myung.
- Mais je ne suis pas coréenne !!
- Eh bien, tu es née en Corée, Elena. Tu es de nationalité coréenne.
- Quoi ? Vous m'aviez jamais dit que j'étais née en Corée ! Vous et Jules vous êtes français et moi je suis la seule à être coréenne ? Mais c'est quoi ce délire ?

Sur le coup, je suis sortie de la maison en courant. Sans manteau, juste un gilet. Il faisait froid, mais je m'en foutais. Myung lui, s'était tu durant ma dispute avec les parents, il avait les larmes aux yeux et ne savait quoi dire. J'étais furieuse, contre mes parents, contre Myung pour n'avoir presque rien dit, contre le fait qu'ils veulent qu'on se marient, contre tout le monde. Comment puis-je être de nationalité coréenne alors que j'ai vécu en France depuis que je serais née ? Mais je n'y comprend rien. Tout m'énerve. Je veux disparaître.

Je marche dans la ville depuis plusieurs heures. J'ai pas mon portable sur moi, et tant mieux. Je commence à avoir vraiment froid. Je ne veux pourtant pas rentré. Je veux simplement disparaître. Disparaître de ce monde pitoyable, enfin, c'est plutôt moi qui suis pitoyable. Myung et moi commencions à nous dévoilé quand on veut nous faire marier. On voulait prendre notre temps et voilà ce qu'on nous impose. Que dois-je faire ?



Dernière édition par Nyah le Lun 7 Mar - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 21:48

la suite, imoto, par pitié, mets la suite !!! >_<

j'adore trop !!!!! ♥
sérieux ilest trop bien ce chapitre ^w^

mais alors ils vont se marier, oui ou non ??!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:12

Chapitre 5

Il commence à faire nuit, j'ai encore plus froid que d'habitude. Je marche sans vraiment savoir où je suis. Je sais juste que je suis passée devant la cafète dans lequel moi et les mecs avions passez un peu de temps. Qui d'ailleurs, me charrient sans arrêt. Ce n'est pas bien méchant, c'est plutôt drôle. J'arrive devant l'entrée du Grand Parc. Je trouve le chemin dans le noir vers le banc auquel je m'assois lorsque je suis de visite dans ce parc. Un lampadaire éclairait celui ci. Je m'y installe, le regard dans le vide. Je me remémorait la scène qu'il y eu juste après le déjeuner. L'expression du visage de Myung, ma colère. Ce qui m'est insupportable c'est que Myung n'ai presque rien dit. Comme s'il n'était pas contre le mariage. Tss, lui qui disait prendre son temps. Est-ce qu'il jouait la comédie et le savait déjà ? Je ne sais pas vraiment. Ça me ronge comme l'acide qui ronge le fer.

Il faisait de plus en plus froid. Je le voyais à ma respiration. Ma respiration chaude faisait des nuages à peine sortie de mes narines congelées. Je ne sentais plus certaines parties de mon corps. Je m'en foutais un peu. Je somnolais. De temps à autres, j'avais les paupières qui restaient longtemps fermées. Je pense qu'il est un peu près vingt heures, voir plus. Car il faisait déjà nuit. Je n'ai même pas faim. Pour vous dire que je me préoccupe plus du mariage que de moi même. Je ne veux pas d'un mariage alors qu'on ce connait à peine, on veut prendre notre temps. Que dois-je faire ? L'accepter ou pas ? Je ne peux rien dire, je suis coréenne même si j'ai l'apparence d'une européenne. De plus, Myung est majeur. Il n'a qu'à ne pas accepter, il est majeur, il n'a pas à être obligé de le faire. Il faut que je le trouve.
Alors que je me décidais d'aller le chercher pour le convaincre de ne pas accepter, à peine levée du banc, il était déjà là. Il arrivait essoufflé, son respiration haletante était forte, tellement forte que j'avais l'impression qu'il allait agonisé à peine s'est-il arrêté à ma hauteur. Il avait un sac à la main, il en sorti un manteau, qu'il le mit sur mes épaules. Encore une fois, je remarque de l'inquiétude dans ses yeux lorsqu'il me mit le manteau sur moi. L'inquiétude était plus grande que la dernière fois.
- Elena ? On t'a cherché partout ! Tous le monde s'inquiétait pour toi !
- Eh alors ? Je m'en fou, je ne veux pas me marier !

Ah mes mots, il eu un regard de regret. Je ne savais pas à quoi il pensait. Je ne sais pas pourquoi il est devenu comme ça. Je me sens mal vis-à-vis de lui, de ce que je venais de dire. Peut-être a-t-il vraiment envie de ce marier avec moi ? Mais c'est si soudain.
- Pourquoi tu es déçus Myung ?
- Pour rien, vient on rentre.
- Non attend, m'écriais-je en le retenant par le bras.
- Quoi, soupirait-il.
- Dis moi pourquoi tu as changé d'attitude lorsque j'ai dit que je ne voulais pas me mariée.
Il ne répondit pas, il fuyait mon regard.
- Myung dit le moi enfin, m'énervais-je, sa tête entre mes mains, cherchant son regard.
- Parce que je croyais que c'est que tu voulais, ce que je voulais, ce qu'ON voulait.

Je ne sus rien dire. Je me laisse tombée sur le banc, le regard dans le vide. Il le veut vraiment ? Mais comment peut-il accepté un mariage arrangé alors que je suis encore mineur. Je l'aime, oui, mais je ne sais pas si cette amour grandira. Je ne veux pas brisé son cœur. Je ne sais pas si je devrais accepté ou non. Myung s'assoie à côté de moi, me prenant les mains dans ses mains chaudes, ils les mirent sur son cœur. Je ne comprenais pas ce qu'il faisait, je lisais dans ses yeux une joie. Je sentais son cœur battre, battre avec une telle force et rapidité.
- Tu le sens ? Tu le sens battre ?
- Oui je le sens, il bat.. fort.
- C'est ce que je ressens pour toi, c'est ce que je suis quand tu es prêt de moi. Comme je te l'ai dit, je veux qu'on prenne notre temps, ce mariage, ce n'est rien. Ce n'est pas comme si on allait devoir tout précipité. Je te traiterais bien, je ne veux pas te voir malheureuse. Quand je t'ai vue, j'ai couru aussi vite que j'ai pu pour te mettre au chaud. Je n'aime que tu te fasses du mal, que tu sois loin de moi.
- Myung..
- Non, ne dit rien. Écoute moi, je t'aime, ça je le sais et j'en suis sûr. Que tu acceptes ou non ce mariage, sache qu'on prendra notre temps, à ce connaitre, à s'aimer. Tu es la première fille qui fait battre autant mon cœur quand elle est prêt de moi.
- Myung, l'interrompais-je, je suis désolée. Désolée que tu t'inquiètes pour moi. Je croyais que tu voulais qu'on se marie pour ... . Mais je viens de me rendre compte que j'ai totalement faux. Je sais qu'on veut prendre notre temps, mais j'ai peur qu'avec ce mariage ça précipite tout entre nous.
- Sache que je ne te ferais aucun mal, si je fais quoique ce soit qui te déplaise, tu peux me frapper.

Je lui souris légèrement, il sourit à son tour. Il se pencha sur moi et posa ses douces et chaudes lèvres sur les miennes. Un baisé de braise était l'étincelle qui manqua à allumer la flamme en moi. Je le laissais faire. Son baisé était tel un bénédiction que je ne voulais m'en séparer, je voulais qu'il dure à l'éternel.
Myung se sépara, me regarda dans les yeux. Je pouvais voir sa satisfaction de son premier baisé et qu'il était heureux. Il sourirait, souriait de bonheur. Il me prit dans ses bras, ma tête sur son épaule. On resta sur le banc pendant environs une demi-heure. Sa chaleur qui se dégageais de son corps me réchauffait. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression de vivre un moment clé de ma vie. Un moment de bonheur. Quand je fus réchauffée, je suggérais à Myung de rentrer.

En rentrant, les parents étaient tous dans le salon. Ils nous regardèrent, nous étions mains dans la mains. J'eus le courage de leur annoncé que j'acceptais finalement. Ils étaient tous heureux, Myung avec son sourire dévastateur, je souriais aussi. Mais j'avais toujours une multitude de questions en tête. Nous discutions tous à une table en grignotant. Ma mère et Oma trouvaient toujours une réponse à chacune de mes questions.

J'étais vraiment crevée de mon escapade de cette après-midi, j'avais encore des frissons. Je décide donc d'aller au lit après que toutes mes questions aient eu une réponses. Ils savent que je ne veux pas qu'on sache que je soit marié, Myung aussi. Car nous sommes encore très jeunes. Eh puis, je ne veux pas être suivit sans arrêt, le plus à plaindre serait Myung. Je ne sais pas s'il leur dira, à son groupe et à son manager. Mais je pense que se serait bien. Mais qu'ils ne faut pas qu'ils aillent le crier sur tout les toits. Nos parents ont vont tout arrangé.
Myung me rejoignit après une bonne heure que je sois au lit. Il s'allongea à côté de moi, se colla à moi et fit glisser sa main le long de mon bras pour rejoindre ma main. Son souffle se rétorqua à ma nuque, qui bizarrement m'apaisa. Même s'il est coller à moi, sa main nouée à la mienne, sa respiration me montra encore plus sa présence. Son souffle régulier à une certaine bouffée d'air qui en sort, je le reconnaitrait entre mille. Je refermais mes doigts sur les siens, comme si j'avais peur qu'il s'en aille. Qu'il me lâche, que je le perde.
- Est-ce que tu es sûr de vouloir le faire ?
- Pourquoi cette question, lui demandais-je, étonnée.
- Je ne sais pas pourquoi, mais tu as l'air gênée, et aussi comme si tu te forçais.
- Non je ne me force pas. C'est juste.. c'est juste que j'ai peur du regards des autres après ça.
Il me retourna, je m'y opposais pas. Il gardait sa main nouée à la mienne, nos mains nouées sont mon ventre.
- Sache que je me fiche de ce que les autres peuvent penser. Du moment qu'on est ensemble, ça me va. Si un mec ou une fille s'en prendrait à toi, là je me gênerais pas à les cogner ! Compris ?

Vue l'expression de son visage, des traits dures, je devinais qu'il était sérieux et qu'il en est déterminé. Au lieu de lui répondre par la parole, je lui répondais par une sourire. Son visage s'adoucit, je le préférais comme ça. Je lâchais sa mains pour me coller à lui. Ma tête et une main sur son torse. Il était étonné, ses bras levés, tel une statut qui regarde ce qui se passe. Il eu un sourire et un soupire, il mit sa main sur mon flan, l'autre se nouant à ma main sur son torse. On s'endormit ainsi.

Le lendemain matin, on fut réveillé de bonne heure. J'avais la tête dans le gaz, Myung encore plus que moi. Maman et Oma s'occupèrent de moi pendant que Papa et Oppa de Myung. Je pense que vous avez deviné, les préparatifs du mariage. Qui l'eut cru que dès le lendemain, on s'attaquerait aux préparatifs. Je dois dire, que moi et Myung on ne s'est pas vu depuis la matinée du réveille.
Nous les filles, on est allée chez une amie à Oma qui avait fait venir une styliste. Elle avait amenée plusieurs robes de mariées toutes magnifiques. C'était difficile de choisir. Je me suis énormément amusées. Les hommes eux sont justes restés à la maison avec une styliste . Après avoir choisit la robe de mariée, on s'attaqua aux fleurs. Plusieurs bouquets était comme par hasard déjà préparées pour que je puisse choisir. Ils étaient tous au moins composés de fleur de lys blanche ou de rose blanche. Mes fleurs préférées, mais bien évidemment, ma fleur que je préfère le plus, la fleur de lotus blanche, ne pouvait convenir à un bouquet de mariage en vue de son aspect et de sa forme. Il y avait un bouquet qui se démarquait plus que les autres. Des roses et des lys blanches se mélangeais, une autre espèce de fleur blanche un peu rosé et des feuilles vertes. Sans hésitation, je l'ai pris.

La journée passa vite. J'étais épuisée, je mangeais et j'allais directement au lit. Myung y était déjà. Il dormait. A le voir dormir, on aurait dit un petit ange qui dormait paisiblement, les traits du visage décontracté. Il était mignon. Je me couchais vite sans le réveiller.

A mon réveille, Myung n'était plus là. Je regardais l'heure, il était déjà midi et demi passé. Je restais encore au lit encore quelques minutes pour finalement me lever. La maison était déserte. Il n'y avait même pas un mot. Est-ce que ça fait parti des préparatifs du mariage ? J'en sais rien a vrai dire.
Je suis allée dans la cuisine pour aller grignoter quelque chose pour ensuite me recoucher. Ah le lit, quoi de bon que d'être dans son lit douillet et au chaud. Une vraie bénédiction, même si je ne suis pas croyante. J'écoutais de la musique, les yeux fermés, pensant au future, de ce qui pourrait arriver. J'étais tellement dans ma bulle et dans ma musique, que je n'ai même pas entendu que quelqu'un était rentré. Alors que je suis dans ma bulle, la personne avait pénétré dans la chambre dans laquelle je suis, s'approchait à pas lent et silencieux, et me sauta dessus. J'ai pris peur en sursautant et en lâchant un cri. C'était Myung. Il rigolait, il rigolait tellement qu'il en était devenu rouge écarlate. Pour me venger, je lui fit balancer sa tête en arrière et le frappait avec mon oreiller.
- Non mais t'es malade de me sauter dessus, je respirais plus ! Ça fait mal en plus, et j'aurais pu en mourir !!
- Oh mais c'était pour plaisanter, rigolait-il toujours, je ne voulais pas te faire de mal. Où est que tu as mal ?
- Aux côtes, lui répondais-je méchamment.
- Oh, vient là mon bébé que je soigne avec le bisous magique.

Il se releva et s'approcha pour faire le "bisous" magique, mais je le renversais encore une fois en arrière. Il se mit alors à bouder, je le pris dans mes bras et lui disait que j'attendais toujours son bisous magique. Il s'arrêta de bouder et décida de m'embrasser tendrement jusqu'à que quelqu'un nous interrompra.
- Ah, faites ça quand on est pas là, bande de cochon !

On se regarda et on tourna la tête vers l'entrée de la chambre sans se retirer. SungGyu se cachait les yeux, comme s'il venait de voir quelque chose d'horrible. SungJong arriva alors pour l'emmener dans le salon.
- Forcément, ce n'est pas de ton âge, plaisantait-il en l'emmenant au salon.

Je me détachais de Myung et le questionnais du regard. Il me répondit qu'il leur avait dit ce qu'il en était de la situation. Pour les parents, ils étaient tous allés à une foire avec le petit Jules. Moi qui suis en pyjama, c'est à dire, débardeur et short, je me suis dit qu'il vont pas être choqué, si ce n'ai que c'est déjà fait avec SungGyu, et encore c'est pour autre chose. J'enfile un gilet et je rejoignis les autres dans le salon. Ils étaient déjà tous bien installés sur le canapé et fauteuils. SungGyu se cacha les yeux pour me taquiner.

Durant deux bonnes heures, nous avions parler de la situation. Tous comprenaient, ce qui me soulagea. J'avais peur de leur réaction et de ce qu'il aurait pu ce passer. Mais comme à mon habitude, je m'en fais trop. Ils étaient tous heureux pour nous, pour le fait qu'on soit ensemble Myung et moi. Pour le mariage, ils le sont aussi, mais savent très bien eux aussi que ça pourrait précipité les choses. Néanmoins, ils sont quand même heureux pour nous et nous soutienne. Myung leur en a parlé avec le manager dans la matinée. Le manager lui a répondu qu'il était aussi avec lui et que c'était préférable que ne pas en faire toute une histoire.
La date étant fixé, SungJong comme une fille hystérique nous demanda s'ils étaient invité au mariage. Je ne sais pas pourquoi, mais j'eus un fou rire, ce qui le vexa grandement. Je le pris dans mes bras et lui annonça que oui. Les garçons aussi me demandèrent s'ils étaient de la fête, Myung soupira en leur disant qu'il était obligé. Comme si c'était gênant. Tous allèrent l'enlacer en lui disant qu'ils seront calme et feront de notre mariage, un jour inoubliable.

A les voir ainsi, ça me réchauffait le cœur, les voir sourires et rigoler. Je me sens comme une mère qui regarde ses gosses jouer gentiment.



Dernière édition par Nyah le Ven 11 Mar - 21:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:28

la suite, ma imoto >_<

j'aime trop l'histoire, je vreux le mariage !! (même si j'aurais préféré être à sa place, mais c'est une autre histoire XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:31

AH non, Don't Touch à mon chéri ! :D
J'avais même pas vue que tu avais posté juste avant mon chapitre 5 ! >.<
Ca fait plaisir de te revoir JieJie !! :D ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:37

moi ausssi ça me fais plaisir d'être de retour ^w^


QUOI ,,!! t'avais même pas vu que j'avais posté ?????!!!

je suis archi. arci . archi vexée. :>_<:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:38

Mais j'ai vu qu'après avoir posté le nouveau chapitre. :(
Ne me boude pas par pitié !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Dim 6 Mar - 22:40

je boude si je veux.

et j'ai pas envie.

donc je boude pas. XD.


la suiteuuuh !!! >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Lun 7 Mar - 1:22

xD bah va falloir attendre, parce que je viens à peine de terminer ce chapitre. Donc après, faut que j'ai des idées et comment ça va ce dérouler. ^^ Donc patience JieJie. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Lun 7 Mar - 17:37

j'attendrai, imoto ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 3:29

Chapitre 6



Plusieurs jours sont passé après que les garçons nous aient rendu visite. Demain, jour-J ! Je suis plutôt anxieuse. Comme la tradition l'exige, nous ne devons pas dormir ensemble moi et Myung. Je veux que cette journée ce passe vite pour éviter le stresse, mais ça, je l'ai déjà. Je n'arrive même pas à dormir, faut vraiment le faire.
Juste après avoir annoncé aux garçons qu'ils étaient invité au mariage, on a beaucoup fait des sorties tous les huit. J'étais la seule fille du groupe, comme beaucoup de groupe d'ami en général. Il y a plus de garçons que de fille. Myung me tenait la main que quand nous étions soit au cinéma, soit assis à une table. On a eu souvent les blagues incontournables des trois clowns de la bande. Ils nous ont surtout parler à propos des futures enfants. A chaque c'était quand je buvais mon frappé à la framboise. Imaginez ma réaction ! Je m'étranglais et Myung se figeait à chaque fois, tel une statut. De toute façon, c'est clair et net, pas de sexe avant que j'ai eu mon diplôme. Même les parents en ont parler ouvertement à la maison, le soir, pendant le diner. On a assisté au spitch au moins quatre fois, ce qui nous mettaient plutôt mal à l'aise. Quand on allait ce couché, on était chacun dans son coin du lit, et on hésitait à se parler. Mais après, on s'endormait dans les bras de l'un à l'autre.

Il est quatre heure du matin, je dois me lever dans une heure et demi pour commencer à me préparer. Bon ca va, en général c'est la période où les classes vont faire une excursion, donc nous devrions pas voir de fanes dans les parages. Le pire dans tout ça, c'est que je vais devoir habiter avec Myung dans un appartement et je vais devoir vivre en Corée, donc aller à une école à Séoul.
Je soupirais, d'un côté j'étais heureuse car je serais avec Myung, mais de l'autre, être loin de sa famille, ça va me manquer. En plus, je ne pourrais pas voir grandir Jules.Ils vont énormément de manquer. Aillant les yeux ouvert, j'aperçois une faible lumière apparaître au plafond, j'eus le réflexe de prendre mon portable et de regarder. J'eus raison, je venais de recevoir un message, de Myung.

Coucou ma future femme, je pense que tu ne dors pas, comme moi.
Je n'arrive pas à dormir, je suis stressé et j'ai peur pour la suite. Je
t'aime, tu le sais, je veux que ce soit un beau mariage, je veux resté
avec toi jusqu'à ma mort et même encore après. Tout ira bien pour
aujourd'hui, même si DongWoo, SeungYeol et WooHyun seront là, ils
se tiendront à carreaux, ils l'ont promis de tout manière.
Je te laisse quand même dormir, je ne veux pas voir de cernes sur ta
magnifique bouille pendant notre mariage. ;D Je t'aime ♥


Lui aussi il est stressé, ça me réconforte un peu qu'on soit deux. Un message très touchant, même s'il a eu un peu d'humour à la fin de son message. Je devrais le répondre. Après tout, lui aussi il doit pas avoir de cernes pendant notre mariage. Qu'est-ce qu'il peut raconter comme conneries ! Faut qu'il arrête de trainer avec les clowns, c'est pas possible ! M'enfin bon, j'aurais beau espérer, il ne pourra pas les éviter, puisqu'il forment un groupe. Message envoyé, je devrais peut-être essayer de dormir. Je crains le réveille.

Effectivement, je pouvais craindre le réveille, Oma m'avait jeté un verre d'eau. Je suffoquais et je lui criais dessus.
- Pas le temps de bavarder jeune mariée, nous devons te préparer.
- Oh laisse moi dormir encore une demi-heure voir une heure, lui soupirais-je tout en me laissant tomber dans mon oreiller.
- Non, non, non ! Allez lève toi !

Elle venait de retirer ma couverture, ce que je pouvais détester ça ! Elle ouvrit ensuite les fenêtres et les volets. Je me suis assise, je soupirais et je décidais d'aller prendre ma douche. D'habitude je me maquille et me coiffe avant de sortir de la salle de bain, mais là ça ne servait à rien. Puisqu'une amie de Oma, qui est coiffeuse et maquilleuse, allait venir s'occuper de moi. J'enfilais la robe, Oma et maman m'aidèrent à la mettre, de peur que la déchire. Oh je vous jure, qu'est-ce que j'aimerais leur crier dessus que je ne suis pas une gamine et que je sais ce que je fais ! Mais bon, pas grave. L'ami de Oma arriva et commença son travaille. Huit heures et demi, tout était fini. J'étais plutôt contente du résultat, j'avais le maquillage qu'il fallait, pas trop voyant et pas trop. La coiffure était magnifique, les cheveux retenu en arrière en espère de chignon fait à la va-vite, ma frange sur le côté et une mèche de l'autre côté. Nous devons être à l'église pour dix heures tapante. Eh oui à l'église, moi qui suis athée, j'ai quand même fait ma communion étant jeune. Pauvre de moi. Après la cérémonie à l'église, c'est le passage à la mairie et le truc traditionnel. Oma a beau m'expliquer je ne sais toujours pas ce que je dois vraiment faire. Mais bon, je verrais ce que je pourrais faire le moment venu.

Dix heures, nous arrivons en voiture à l'église. Je suis très, mais très anxieuse et surtout très stressée ! J'ai peur de tout faire n'importe quoi. J'ai vraiment peur, mais dès que la cérémonie sera faite, je pourrais soufflée. Mon père se tenait à l'entrée de l'église, il était tel un statut dès qu'il m'ait vu. Oma et Maman rejoignaient leur place. La musique qui démarre, nous fîmes notre entrée dans l'église, mon cœur battait à cent à l'heure. Myung se retourna lentement, qu'est-ce qu'il était beau dans son costume noir. Je ne saurais expliquer mais j'eus une larme dans le coin de l'œil. J'ai su ne pas la faire couler le long de mon visage. Myung avait un large sourire, sans doute le plus beau sourire que je pus voir depuis notre rencontre. Les garçons étaient tous au premier rang, excepté SungGyu qui était le témoin de Myung. Moi, j'avais ma meilleure amie depuis l'enfance, Charlotte. C'était plutôt une surprise de la voir à mon mariage, car elle venait de faire le voyage juste pour ça. Maman a sans doute dû lui envoyé l'invitation.
Arrivé à la hauteur de Myung, mon père m'embrassa le front avant de rejoindre maman. Myung me chuchota à l'oreille "Je n'ai même pas de mot pour te décrire, tu es plus que magnifique" A ses mots, je n'ai malheureusement pas pu me retenir de rougir. Je lui souriais auquel il me fit de même. La cérémonie commença. Nous dûmes écouter le curé faire son discours long et barbant. Mon cœur s'accélérait de plus en plus. Jusqu'au moment de notre réponse.
- Mademoiselle Elena Gomes, voulez-vous prendre pour époux Monsieur Myung Soo Kim, ici présent ?
- ... Oui, je le veux, avouais-je enfin.
- Et vous Monsieur Myung Soo Kim, voulez-vous prendre pour épouse Mademoiselle Elena Gomes, ici présente ?
- Oui, je le veux.
- Par les liens sacré du mariage, je vous déclare, mari et femme. Vous pouvez embrasser la mariée.

Myung se tourna vers moi, relevant le voile qui couvrait mon visage, ses mains dans les miennes, il me donna un doux baiser qui pour moi signifiait la fin du stresse enduré toute la journée et celle d'avant. Nous pouvions entendre des flashs, des applaudissements, des pleures, dont celui de WooHyun, SungGyu et de SungJon s'entendaient fortement plus que celui de nos parents. Myung et moi nous nous regardions et nous nous sourions de bonheur ? Sans doute était-ce le mot le plus approprié. Nous avancions dans l'allée jusqu'à l'entrée de l'église. Nous avions pris plusieurs photos à l'entrée, une rien que tout les deux, une autre avec nos parents et une avec le groupe. WooHyun, SungGyu et SungJong pleuraient toujours. Ce qui me fit rire.
Après ça, nous sommes allé à la mairie pour les papier officiel du mariage avec le consentement des parents. Ceci étant fait, nous faisions la tradition des coréens à tout mariage. Je dois dire que ça fait bien passé.
Durant toute l'après-midi nous avions mangé en l'honneur de notre mariage. Je crois que c'était le jour où j'ai le plus sourie et sans doute, l'un des plus beaux jours de ma vie. Les photos, les conneries, les blagues et les cadeaux n'en finissaient plus. Le soir, Myung et moi avions un avion à prendre pour une semaine de lune de miel à Tahiti. C'était aussi le départ de l'avion de Charlotte. J'étais très heureuse qu'elle soit venue. Elle est aussi très compréhensible à la situation et garda en secret de mon mariage.

Arrivé à Tahiti, nous prîmes un taxi et direction notre hôtel, qui donnait une merveilleuse vue sur la place. J'étais sur le balcon à admirer le paysage, Myung qui venait de déposer les valises vena se placer derrière moi, ses bras noués autour de mon ventre, sa tête sur mon épaule droite.
- C'est magnifique, on peut dire merci aux parents.
- Oui, on peut leur remercier. Je suis heureuse que cette journée de stresse et surtout de bonheur immense soit fini.
- Toi aussi tu étais stressée ?
- Oui, pas toi ?
- Si. Mon stresse s'est arrêter et mon bonheur à commencer lorsque le curé m'a autorisé à embrasser la mariée. Je suis le plus heureux des hommes depuis ce jour.
- Cette phrase est universelle, rigolais-je.
- Certes, mais c'est vrai, je suis heureux. Nous sommes peut-être marié, mais nous prendrons notre temps, comme je te l'ai promis.

Il me retourna, je m'y opposais pas, et il m'embrassa avec tendresse. Sa langue qui cherchait la mienne, la mienne qui jouait avec la sienne. Après une dure journée, et un petit sommeil dans l'avion, nous allions nous couché. Nous nous endormions tout les deux, dans les bras de l'un à l'autre.

Le lendemain matin, il était déjà réveillé. Il se trouve qu'il passait sa main dans mes cheveux, l'autre nouée à ma main posée sur son torse. Je relevais la tête pour voir son visage, il avait des petits yeux et me fit un sourire, qu'aussitôt je le lui rendais. Je crois bien que ça ne fait pas si longtemps que monsieur est réveillé. Avec une voix roque et endormie il me dit;
- Avez-vous bien dormi Madame Kim Elena ?
- Très bien dormi, souriais-je.

Nous eûmes le petit-déjeuner au lit, ce qui m'étonnait beaucoup. La matinée nous sommes resté dans la chambre, plus exactement au lit. Ma tête sur son torse à lui faire des papouilles sur ses abdos, enfin, sur le peu d'abdo visible. Lui, il passait et repassait sa main libre dans mes cheveux. On resta longtemps comme ça, en silence. Jusqu'à ce que je décide de prendre ma douche pour qu'on aille à la plage cette après-midi. Myung pendant ce temps regarda la télévision. Lorsque j'eus terminé, il était encore allongé sur le lit, un bras relever dont la main était derrière sa tête. Dans l'autre main, il tenait la télécommande avec laquelle il zappait. Il détourna son regard de la télévision pour me regarder. Il eut la bouche ouverte et fit des gros yeux. Il se redressa d'un coup, croisant les jambes. Je ne sais pas pourquoi il avait une telle attitude. Après tout je n'avais qu'un tee-shirt, un petit gilet, un short et le maillot de bain en dessous. Il fait déjà chaud, grand soleil, et des clients de l'hôtel se baignaient déjà à la plage privée de l'hôtel.
- Bah quoi ?
- ...
- Oh réveille toi, qu'est-ce qu'il y a ?
- Je ne t'ai jamais vue comme ça. Tu es, tu es... sexy !
- Je suis sexy ? Attend, c'est comme si c'était en pyjama, sauf que là, c'est un short en jean, un tee-shirt, un gilet et mon maillot en dessous. Faut pas exagéré. Bon va prendre ta douche, j'espère que t'as pas oublié ton maillot, sinon tu baigneras à poil !
- Hein ? Ah non j'irais pas dans l'eau !
- Pourquoi ?
- J'ai pas envie !
- Tu ne sais pas nager ?
- Bien sur que si que je sais nager !
- Alors où est le problème ?
- Bon d'accord, soupirait-il.
- Je ne mérite pas un mari pareil, lui souriais-je avant de déposer un baiser sur ses lèvres.
- Effectivement, tu ne me mérites.
- De quoi ?
- Je rigole, oh. Ne prends pas la mouche, me prenant dans ses bras.
- Pff, allez va à la douche !
- Je t'aime ma petite femme.

Il m'embrassa et alla à la douche. Pendant ce temps j'essuyais mes cheveux. Je ne me suis pas maquillée, avec l'eau de la mer, c'est pas terrible. Je pourrais bronzée, blanche comme je suis, ça me ferais pas de mal. En attendant que Myung ait fini, je m'allongeait sur l'un des deux transats qu'il y avait sur le balcons. Ainsi je me pré-bronzais. Sentir la chaleur du soleil sur sa peau, un vrai bonheur.

Myung sortit de la salle de bain, serviette autour de la taille, une autre avec laquelle il se frottait les cheveux avec une main. Aillant les yeux fermés, je sentis une présence à côté de moi, j'ouvris les yeux pour voir qui était-ce. En le voyant ainsi, j'eus un bond, qui me fit à moitié part-terre. Effectivement, j'avais une fesse sur le transat et l'autre baignait dans le vide.
- Myung, ne refait plus jamais ça ! EH pis va t'habiller espèce d'exhibitionniste !
- Je ne savais pas que je te faisais autant d'effet, rigolait-il.
- Oui, mais toi tu es à moitié à poil, alors que moi je suis habillée pour te faire de l'effet.
- Quoi, tu veux que je mette à poil ?

Il commença à enlever la serviette, par réflexe je pris son bras pour arrêter son geste. Il me souriait joyeusement. Un couple de personnes âgées passait juste devant notre balcon. La vieille croyant autre chose, me lança;
- Jeune fille, faites ça à l'intérieur et non sur le balcon. A ces jeunes de maintenant, ils vont bientôt baiser en public !

Le vieux qu'en a lui, nous lança un clin d'œil, je regardais Myung qui lança aussi un clin d'œil au vieux. Puis il me regarda et me fit un sourire sadique et fière de sa connerie. J'étais prise de rage, mais en même temps, je dois dire qu'il m'a bien eu. C'était la première fois qu'il me taquinait. Mais qu'il ne s'inquiète pas, je vais bientôt me venger.

Nous sommes allé manger lorsque Myung avait enfin décidé de s'habiller. Juste après ça, je pris un sac avec quelques affaires et nous sommes allé à la plage. On s'installa dans un coin tranquille. On se mit de la crème pour ne pas cramer quand même. On bronza et ensuite à l'eau. Alors qu'on se chamaillait gentiment, Myung qui ne s'y attendait pas. J'étais sous l'eau, lui baissant alors son short. Lorsque je suis remontée à la surface, je ne pus m'empêcher de rigoler. Il rougissait, puis il eu un sourire sadique. Il continua de sourire tout en s'avançant dans ma direction. Il me tendait les bras, et moi par réflexe, je courais. Je courais dans l'eau, puis en direction de notre coin. Une fois sur la place, Myung dû s'arrêter et remonter son short pour continuer à me courir après. Il m'attrapa et nous fîmes tomber. On rigolait, puis il m'embrassa. Le couple de vieux qui étaient passé devant notre balcon passèrent encore une fois près de nous. Le vieux lança encore une fois un clin d'œil, que Myung lui répondit aussitôt. La vieille donna a son vieux une petite claque, et moi aussi, mais à mon homme.
On retourna dans notre coin, cette fois ci, pour bronzer et se reposer. Les vieux se sont installé à côté de nous, et nous causèrent. Même si les hommes blaguèrent entre eux, nous de notre côté, on blâmaient sur eux. Enfin, des hommes en général.

La semaine est passé très vite, beaucoup trop vite d'ailleurs. Quand on était sur la plage, on croisait de temps en temps les petits vieux qui faisaient leur petite promenade le long de la plage. Dès fois on les accompagnait, d'autre pas. On s'était beaucoup amusé, et surtout qu'est-ce qu'on a pu se chamailler et surtout, surtout se taquiner. Je n'aurais jamais cru que Myung était autant joueur. Il était très câlin, joueur, blagueur, sourire au lèvre. J'aime le voir comme ça, et j'espère que ça continuera pour longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julou
Bavard
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 15/02/2011
Localisation : Sur le front linguistique belge :)

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 12:35

J'adore trop ! Continue comme ça ! J'ai dévoré les derniers chapitres, il ne reste presque rien de mon ordi MDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythologia.forumgratuit.be/
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 15:18

xD T'exagère un peu Julou !
Mais merci d'avoir lu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julou
Bavard
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 15/02/2011
Localisation : Sur le front linguistique belge :)

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 19:00

Non, pas du tout, waarom ? MDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythologia.forumgratuit.be/
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 19:16

Waarom ?! C'est quoi ce mot ?! O_o Et en quel langue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 19:18

warum, ça veut dire pourquoi en allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 22
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 19:26

J'te remercie, mais je fais de l'allemand ! xD C'est juste que je ne savais pas qu'elle voulait dire Warum. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michi
Grand Orateur
avatar

Messages : 1640
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : dans le ciel de Tokyo
Humeur : je plane tout le temps

MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   Sam 12 Mar - 19:38

genre ^w^ ton nez s'allonge XDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fait l'amour mais pas la guerre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fait l'amour mais pas la guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le club de on te fait chier ok, mais c'est pas si grave, restons cool
» Harry Potter - L'amour naissant - Hermione/Ginny - G
» L'Amour des lapins
» Une petite blague...
» Quand la déesse de l'amour s'ennuie, elle n'a qu'une chose à faire ... [Pv : Arès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: J'écris, donc je suis. :: Romance-
Sauter vers: