AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [fiction] Un amour que rien ne peux arrêter~
par wookie-♥ Mer 10 Avr - 20:22

» Ohayô Mina-san !
par ¤Iku-Chan¤ Dim 24 Mar - 18:04

» AsphyXia se présente.
par AsphyXia Dim 8 Juil - 13:08

» Coucou, c'est Moi :)
par GDpomme_forever Mer 18 Avr - 17:15

» Fait l'amour mais pas la guerre.
par saranghea Sam 12 Nov - 2:44

» Alee, The Comeback ! ☆
par wookie-♥ Mer 14 Sep - 17:45

» Hello Hello
par Julou Mer 14 Sep - 17:44

» A quoi ressemble une journée de l'équipe aérienne MBLAQ ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:29

» Suis - je fou ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:14

» Une rencontre des plus étranges...
par cecillle Lun 5 Sep - 13:50


Partagez | 
 

 Dark little heavens at the top of the stairs

Aller en bas 
AuteurMessage
Stefany
Le P'tit Nouveau
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 25
Localisation : Canada~

MessageSujet: Dark little heavens at the top of the stairs   Ven 4 Mar - 22:48

Titre : Dark little heavens at the top of the stairs
Auteur : Stefany
Pairing : Jinon/Yejun, soupçon de Kan/Leeu, OT4
Genre : Romance, Gen
Length : OS, ~7400 mots
Classement : R
Crédits : À mon grand malheur, Kim Jinchul ne m'appartient pas. Les autres non plus. Mais l'idée vient de moi.
Note de l'Auteur : Ce OS est rempli de flashbacks, j'espère que ceux qui ne sont pas familier avec le groupe ne seront pas trop confus ;-; J'ai décidé de poster ce qui, selon moi, est un de mes meilleurs OS... je vous préviens, avec moi des OS courts, ça n'existe pas! XD Ce n'est d'ailleurs pas mon plus long... >_<
Résumé/Prologue : Trois jours de fugue et trois ans entre Jinchul et Yejun.

*

Le réveil-matin ne sonna pas ce matin-là et les garçons furent réveillés l’un après l’autre par Jinchul qui les secouait doucement. Seunghyun grogna et se cacha sous ses couvertures, Younghak tourna le dos au leader et Yejun se frotta les yeux avec ses poings. Il faisait encore sombre à l’extérieur et le bruit de la ville était à peine perceptible.

Yejun fut le premier debout, suivit de près par Younghak qui se dirigea à l’aveuglette vers la cuisine à la recherche de quelque chose à manger dans le frigo, contenu duquel il observa pendant une éternité sans bouger. Yejun, du coin de l’œil, vit Seunghyun s’enfermer dans la salle de bain sans un bruit.

À la surprise de tout le monde, Seunghyun fut le premier à attendre à côté de la porte, lunettes de soleil sur le nez malgré l’absence totale de lumière à l’extérieur. Yejun tarda à les rejoindre, ayant mis son t-shirt du mauvais sens à plusieurs reprises. Ils prirent chacun leur sac à dos et sortirent discrètement de leur petit demi-sous-sol.

Jinchul trébucha en descendant les escaliers et Yejun aurait rit si son cerveau ne baignait pas dans une brume matinale. Lorsqu’ils ouvrirent finalement la porte menant à l’extérieur, ils eurent l’impression d’être encore en pleine nuit malgré le portable de Seunghyun qui indiquait qu’il était cinq heures cinquante. Un vent glacial souffla et Younghak frissonna. Ils prirent, après dix minutes de marche, le premier taxi qui croisa leur chemin.

*

« Tu réalises que le but d’une fugue est de ne contacter personne ? »

Ils étaient dans un petit café à quelques kilomètres du dortoir. Yejun et Seunghyun attendaient, à leur table, le petit-déjeuner que les deux autres étaient allé commander. Le soleil commençait à se lever et Yejun était aveuglé chaque fois qu’il regardait à travers la vitrine.

En entendant sa voix, Seunghyun leva la tête.

« Quoi ? Non, je lis les nouvelles, Junnie » répondit-il en lui montrant rapidement l’écran de son téléphone qui affichait Newsen. Yejun appuya son menton dans les paumes de ses mains et fixa des yeux l’un des boutons du manteau de Seunghyun.

Il fut sortit d’un sommeil léger à peine quelques minutes plus tard lorsque l’odeur de café infiltra ses narines. Il bailla et prit une petite gorgée du liquide brûlant tandis que Younghak mâchait avec vigueur dans son sandwich.

« Il nous reste environ 30 minutes avant que hyung ne vienne nous réveiller » informa Jinchul. « Je pense que nous devrions prendre le métro vers… peu importe. » Ils terminèrent leur petit-déjeuner rapidement, Seunghyun leur racontant les nouvelles du jour.

Dix minutes plus tard, ils mirent leur sacs sur leurs épaules et sortirent du café en direction de la station de métro la plus proche.

*

Yejun fut le dernier ajouté au groupe.

Il ne s’était jamais demandé pourquoi puisque c’était évident : la compagnie avait un chanteur principal, un rappeur et un danseur, qui avaient en bonus de magnifiques visages et des corps parfaits.

Yejun ne savait toujours pas pourquoi il avait été choisi parmi les autres. Comment Yejun, un petit garçon maigrichon avec un visage d’enfant et une voix en pleine transformation, avait put se qualifier pour faire partie de ce groupe ? Il ne s’était jamais plaint, puisque c’était son rêve, mais il se demandait encore aujourd’hui pourquoi c’était lui qui s’entraînait, souffrait et apprenait avec ces trois talentueux garçons.

Yejun était arrivé à CAN&J un jeudi après-midi après les cours, la voix du président tournant en boucle dans sa tête depuis son appel il y avait quelques heures et qui l’empêchant de se concentrer pleinement sur ses exercices de physique. Lorsqu’il cogna à la porte, on lui annonça qu’il venait rencontrer les membres de son groupe.

Yejun connaissait Lee Seunghyun. Ils s’étaient déjà adressé la parole plusieurs fois, avaient ri ensemble, mais Yejun connaissait Seunghyun surtout, comme tout le monde, grâce à son père. Seunghyun était l’un des populaires trainees de la compagnie grâce à sa famille mais il était resté à la hauteur de cette popularité grâce à son fantastique talent en chant et à son apparence poignante. Seunghyun s’inclina à 90 degrés devant Yejun.

Il n’eut pas besoin de se présenter à Choi Younghak, puisqu’ils allaient au même lycée et il était probablement le meilleur ami de Yejun à Can & J. Lorsqu’il le vit entrer, Younghak lui lança un clin d’œil qui fit sourire Yejun.

Kim Jinchul était un nom que Yejun connaissait et une personne avec qui il avait dansé au lycée sans jamais véritablement savoir qui il était. Younghak lui avait bien dit que ce Jinchul était la raison pour laquelle ils étaient là, et Yejun s’inclinait toujours très bas devant lui, infiniment reconnaissant. Mais Jinchul et lui n’était pas des amis et Yejun était beaucoup trop timide pour essayer de briser la glace. Il le voyait danser une fois par semaine à l’école, et bien que la technique de Younghak ait été meilleure, jamais Kim Jinchul n’aurait pu être considéré comme un mauvais danseur par qui que ce soit. Il dégageait une aura et une force qui impressionnait Yejun, le laissant bouche-bée dans l’entrebâillement de la porte. Yejun s’inclina silencieusement et son regard croisa brièvement celui, sérieux, du plus vieux.

*

Au départ, Yejun avait cru que la fugue était une bonne idée. La date de leur début en tant que nouveau groupe approchait de plus en plus et les emplois du temps devenaient très serrés avec tous les enregistrements, les séances photos, les tournages et les sorties. S’il était honnête avec lui-même, Yejun ne voulait qu’une bonne nuit de sommeil complète sans avoir à se faire réveiller par Jinchul le lendemain à sept heures pour aller au gym.

Yejun avait cru que quitter leur dortoir allait lui assurer ce repos qu’il désirait, mais il n’avait pas prévu que leur départ serait aux petites heures du matin, ce qui signifiait qu’en plus de se réveiller très tôt, il n’allait pas pouvoir dormir au moins avant les 12 prochaines heures.

Il soupira et regarda la réflexion de Younghak dans le miroir.

« Est-ce que ça me va bien ? » demanda ce dernier, regardant la casquette grise qu’il s’était mise sur la tête.

« Oui, chéri, tu es superbe, » répondit Seunghyun d’un ton absent alors qu’il essayait toutes sortes de bérets.

Yejun gonfla ses joues.

« Hyung, » dit-il en regardant Seunghyun. « Tu ressembles à un champignon. »

Seunghyun lui lança un regard meurtrier avant de reposer le béret sur son crochet.

Yejun se dirigea vers le fond de la boutique où Jinchul observait un présentoir de montres. L’expression de Jinchul disait à Yejun qu’il aurait préféré qu’elles soient fait de vrai argent ou cuire, et il le connaissait assez pour savoir que choisir la bonne montre lui prendrait une éternité.

Lorsqu’il s’appuya contre l’épaule de Jinchul, ce dernier ne bougea pas d’un centimètre, ses yeux faisant machinalement le tri des montres qu’il ne porterait jamais et celles auxquelles il pourrait accorder une chance.

« Tu devrais en acheter une en plastique, » lui murmura Yejun.

Jinchul se tourna finalement vers Yejun, le poids de ce dernier reposant presque entièrement sur lui, et haussa les sourcils. Yejun se redressa sur ses pieds et observa le présentoir devant lui.

« Elles sont moins chères. De plus, elles sont drôles. Regarde, » ajouta Yejun en sélectionnant une montre rouge dont le bracelet représentait un train qu’il se rappelait avoir vu dans son enfance à la télé. Il l’enroula autour du poignet de son compagnon, l’attacha et ramena la petite horloge sur le dessus. Jinchul resta silencieux pendant un moment, observant la montre à son poignet, puis ricana.

« Pas mal, » dit-il simplement, et Yejun sourit.

Ils sortirent de la boutique avec une montre en plastique et cinq chapeaux achetés par Younghak, ce dernier scandant à tue-tête qu’il « n’arrivait pas à choisir celui qui lui allait le mieux ».

*

Après quelques mois, ceux qui les côtoyaient quotidiennement savaient très bien que c’était « Jinchul et Yejun » et « Younghak et Seunghyun ».

Younghak et Seunghyun étaient bruyants. Ils étaient la taquinerie, les gloussements étouffés, les petites tapes dans le dos, les blagues secrètes échangées en chuchotements, les jeux au milieu du studio de danse et les films au milieu de la nuit. Ils étaient aussi les portes qui claquaient et qui faisaient trembler les murs, les cris lancés d’un bout à l’autre des couloirs, l’ignorance et le silence absolu. Yejun trouvait que ça leur allait bien.

Lui et Jinchul étaient tout le contraire. Ils étaient le silence confortable à la table de cuisine et l’aide pour les devoirs de géographie, les boules de papier chiffonnés, les écouteurs de iPod partagés, les conversations interminables lorsque Jinchul n’arrivait pas à dormir et les inquiétudes de Yejun chuchotées dans la noirceur.

Jinchul leur avait parlé de sa période en tant que trainee avec Supernova. Il en avait parlé une seule fois, sans s’arrêter du début à la fin, racontant une histoire qui représentait le passé et les horreurs qu’il voulait mettre de côté et oublier. Ils avaient écoutés en silence en espérant que l’histoire prendrait un tournant plus heureux, qui ne vint jamais.

Un soir, Jinchul et Yejun étaient assis sur le sofa avec comme seule lumière celle de la lune. Yejun se souvenait avoir entendu : « Je ne veux pas que tu vives la même vie que j’ai vécu en tant que maknae, » chuchotement à peine audible même dans le silence total de la nuit.

Yejun s’était légèrement appuyé contre Jinchul, pression à peine perceptible.

« Avec toi qui me guide, jamais. »

*

Ce fut lorsque Jinchul et Seunghyun chantaient Again & Again que Younghak s’aperçu qu’ils n’avaient plus beaucoup d’argent.

« Nous n’allons pas réussir à passer la nuit avec si peu, » soupira-t-il.

Le jeu de karaoké attendait qu’une chanson soit sélectionnée tandis qu’ils étaient tous les quatre silencieux, assis derrière la table pleine de friandises qu’ils n’auraient jamais dû acheter.

« Alors… qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » demanda Seunghyun au même moment où Jinchul sortait son portable de sa poche. « Hyung ? »

Jinchul appuya sur quelques boutons et colla le récepteur contre son oreille. Les trois autres se jetèrent des coups d’œil, incertains.

« Ah, hyung, salut. Ça va ? » Jinchul se leva et marcha vers le fond de la pièce, sa voix de plus en plus basse jusqu’à ce que Yejun n’arrive plus à distinguer ses paroles.

« Avec qui il parle ? » questionna Seunghyun à personne en particulier. Ils observèrent le dos du leader pendant quelques minutes jusqu’à ce que ce dernier revienne s’asseoir avec eux, téléphone de retour au fond de sa poche.

« Je viens de nous trouver un endroit pour dormir »

Plus tard, dans le wagon du métro, Yejun sentit ses paupières devenir de plus en plus lourdes, la respiration régulière de Jinchul le mettant dans une sorte de transe entre la réalité et le sommeil. La tête de Yejun s’appuya d’elle-même contre l’épaule de Jinchul, mais avant même qu’il puisse se redresser, il s’endormit.

*

Yejun se réveilla avec un mal de dos et l’impression d’être observé.

Il se souvenait vaguement d’avoir été transporté sur le dos de Younghak. Ils avaient salué et remercié l’ami de Jinchul qui avait bien voulu partager son appartement avec eux pour quelque temps. Ils avaient étendus les couvertures sur le sol du salon et Yejun s’était immédiatement endormi.

Il pouvait apercevoir à l’horizon la fine ligne de lumière qui annonçait que le matin allait bientôt se lever. Il arrivait à distinguer la silhouette de Younghak à travers la pénombre, dos à lui, et celle de Seunghyun sur le sofa.

Yejun fronça les sourcils, la vision toujours embrouillée par la fatigue et, dans un espoir de soulager son dos douloureux, bougea légèrement. Il aperçu alors Jinchul du coin de l’oeil, éveillé, qui le regardait fixement.

« Tu as du mal à dormir ? » demanda Yejun par-dessus son épaule, trop épuisé pour se retourner complètement vers l’autre. Jinchul resta silencieux mais Yejun n’avait pas besoin de réponse.

Yejun étira son bras derrière son dos, ne souhaitant pas changer de position, et tâtonna à l’aveuglette. Il trouva la main de Jinchul quelques secondes plus tard et, avec un sourire content, enroula le bras de Jinchul autour de lui. Jinchul se rapprocha de Yejun sous les couvertures et resserra son étreinte, et Yejun frissonna lorsque la respiration chaude de l’aîné entra en contact avec sa nuque. Yejun enlaça leurs mains.

Jinchul s’endormit avant Yejun.

*

La première chose que fit Seunghyun le lendemain matin fut de téléphoner à son père.

Ils étaient tous assis sur le sol du salon lorsque Seunghyun décida de téléphoner chez lui. Ils regardaient tous Seunghyun faire l’appel, retenant leur souffle. Yejun était presque certain qu’il n’avait pas respiré depuis plus de deux minutes.

Lorsque la ligne décrocha, Seunghyun sourit faiblement à un père qu’il ne voyait pas.

« Salut, papa. »

Seunghyun ne dit plus rien pendant un long moment, et Yejun croyait qu’il allait s’évanouir à cause du manque d’air dont son cerveau souffrait. Younghak semblait être dans le même état que lui, son visage de plus en plus pâle.

Il advint que Seunghyun ne dit plus un mot de plus et la conversation se termina sans qu’il ait ajouté quoi que ce soit. Le visage tourné vers le sol, Younghak se redressa soudainement et déposa sa main sur l’épaule de Seunghyun avec précaution.

« Qu’est-ce qu’il a dit ? »

Seunghyun leva vers eux des yeux vitreux et le même sourire qu’il avait affiché quelques minutes auparavant.

« Rien d’important, vraiment. Ne vous inquiétez pas, » dit-il d’une voix rauque.

Ils surent alors qu’il valait mieux ne pas le questionner. Yejun fit la moue et enfila ses chaussettes.

« Je vais préparer le petit-déjeuner » annonça finalement Jinchul, brisant le silence. Il se leva avec un grognement, corps encore engourdi. « Tu viens ? » demanda-t-il en baissant les yeux vers Yejun. Celui-ci acquiesça faiblement et se leva avec difficulté, suivant Jinchul vers la cuisine en se trainant les pieds.

Yejun ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil par-dessus son épaule, observant Seunghyun et Younghak, à présent côtes à côtes.

*

Yejun soupira, son souffle tremblant. Les nombres et les équations inscrites sur les pages du livre face à lui ne semblaient pas avoir de fin. Yejun s’appuya la tête dans ses mains et soupira à nouveau.

« Yejun ? »

Celui-ci se retourna et dû regarder le vide pendant quelques secondes avant de distinguer Jinchul dans la noirceur du couloir. Ce dernier s’avança dans la cuisine, se frottant les yeux avec ses poings.

« Il est deux heures, que fais-tu encore debout ? » demanda-t-il, gardant son ton bas pour ne pas risquer de réveiller les deux autres.

« Je fais des maths, » grogna Yejun, clignant des yeux à plusieurs reprises. « C’est à remettre demain et je n’ai pas eu le temps de les faire, et je n’y comprends rien… »

Il laissa sa voix mourir au fond de sa gorge avant de reprendre : « Et Jinsung hyung est vraiment irritable et il me dit sans arrêt que je n’ai pas le bon ton, même si je passe des heures à m’entraîner. » Il sentait sa voix trembler sans qu’il puisse y remédier. Il tourna à nouveau la tête vers son livre de mathématiques et entreprit de continuer ses exercices dans l’espoir de faire disparaître la détresse qui commençait à prendre possession de son esprit.

« Et Jain me manque, ça doit faire trois mois que je ne l’ai pas vu. J’ai l’impression de ne plus connaître ma propre sœur, tu te rends compte ? »

Jinchul n’avait pas bougé et n’avait pas dit un mot, considérant le silence comme porte ouverte pour que Yejun puisse déverser tout ce qui le tourmentait.

Ce dernier laissa échapper un rire qui n’était pas humoristique du tout. « Et donc, je suis encore debout à deux heures pour faire de l’algèbre. Mais je devrais bientôt avoir terminé, j’arrive dans une dizaine de minutes, » essaya de dire Yejun d’un ton amical mais sa voix tremblait toujours de colère ainsi que la main qui tenait son crayon, empêchant Yejun de se concentrer.

Ce fut silencieux pendant un instant jusqu’à ce que Jinchul tire la chaise aux côtés de Yejun et s’y assoie.

« Si ça peut te remonter le moral, Jinsung hyung me dit à chaque heure que mon ton n’est pas bon, » murmura-t-il avec espoir, mais Yejun s’obstina à regarder tout sauf son compagnon, sa vision de plus en plus floue.

« Écoute, Yejun » dit Jinchul en se penchant sur la table pour essayer de capter son attention. « Je vais t’aider à terminer ces exercices et on ira au lit ensuite, d’accord ? »

Yejun se retourna vers Jinchul.

« Tu es nul en maths, » répliqua-t-il sèchement.

« Eh bien, je crois que nous sommes deux, » dit Jinchul en pointant le cahier. Yejun soupira et sentit une larme s’échapper et rouler doucement sur sa joue. Il s’empressa de l’essuyer avec la manche de son pyjama et renifla.

« Pardon. »

Jinchul lui sourit et tira vers lui le cahier, prenant le crayon des mains de Yejun. Il se pencha et se mit à lire la question, ses sourcils se fronçant un peu plus après chaque mot. Yejun eut un rire court et se pencha aussi sur le cahier.

*

Lorsqu’ils décidèrent d’allumer leurs téléphones, les appels affluèrent pendant quelques heures, allant du frère de Younghak qui téléphona à Yejun jusqu’à Mansuk qui s’énerva contre Jinchul à travers le récepteur du téléphone de Seunghyun. Leur manager les appelait sans cesse, essayant de les raisonner ou de leur soutirer de l’information sur l’endroit où ils se trouvaient. Ils répétaient à chaque conversation qu’ils allaient bien et que personne ne devraient se faire de soucis.

Mais l’atmosphère devenait de plus en plus lourde avec les heures, et une sensation de panique semblait les ronger de l’intérieur, celle-ci encouragée par ceux qui les conseillaient de ramener leurs culs à CAN&J s’ils ne voulaient pas voir leurs jolis visages défigurés.

À seize heures, ils étaient aussi épuisés que s’ils s’étaient entraînés tout l’après-midi.

Yejun tournait et retournait son téléphone entre ses mains. Ils s’étaient entendus avec l’ami de Jinchul pour pouvoir rester aussi longtemps qu’ils le désiraient, à condition qu’ils puissent lui fournir un repas chaque soir lorsqu’il reviendrait du boulot. Mais combien de temps allaient-ils rester à squatter le plancher du salon d’une âme généreuse ? Combien de temps allait durer cette fugue qui ressemblait déjà à un jeu de cherche et trouve ?

La télé dans le coin de la cuisine passait un documentaire sur l’Inde, de ce que Yejun y comprenait en écoutant distraitement, tandis qu’ils mangeaient la salade que leur avait préparé Jinchul en attendant que la viande soit cuite.

« Alors, qu’allez-vous faire ? » demanda l’ami de Jinchul de l’extrémité de la table, la bouche pleine. Il semblait véritablement apprécier leur présence dans son appartement.

« Nous ne savons pas encore, » répondit Jinchul en tournant le porc sur le feu. « Pour le moment nous restons ici. Nous allons les laisser se calmer. Maintenant qu’ils savent que nous allons bien, peut-être que ça sera plus facile. »

« Mais pourquoi vous êtes partis en fait ? » questionna l’autre, coudes appuyés sur la table, attendant visiblement le reste du repas.

« Une combinaison de plusieurs facteurs, » expliqua doucement Seunghyun et l’ami de Jinchul se contenta d’hocher la tête.

Jinchul déposa l’assiette de porc au centre de la table et prit place à la droite de Yejun. Ils se servirent tous en même temps, s’empressant de prendre les morceaux qui semblaient les plus délicieux.

« Eh bien, Jinchul, si j’avais su au lycée que tu cuisinais si bien… » déclara le propriétaire de l’appartement en mordant à pleines dents dans la viande, les yeux fermés.

Younghak pouffa de rire.

*

Cela faisait un an et sept mois que Jinchul avait été déclaré futur leader du groupe lorsqu’il tira Yejun dans les toilettes de la compagnie.

« Je dois te dire quelque chose d’important. »

Yejun cligna des yeux quelques fois avant que son cerveau ne comprenne l’information.

« Dans les toilettes ? » demanda-t-il en fronçant les sourcils.

Jinchul lui lança un regard froid avant de fermer les yeux et de prendre une grande inspiration. Il ouvrit les paupières et regarda Yejun droit dans les yeux, ce dernier se sentant soudainement cloué sur place.

« Je t’aime beaucoup, Yejun. »

Yejun réalisa que Jinchul espérait une réponse lorsque son regard se remplit de panique.

« Oh, heu, je, je t’aime beaucoup aussi, hyung, » répondit Yejun, et il était certain qu’il n’avait pas été aussi confus depuis un long moment. Les sourcils toujours froncés, il observa Jinchul se masser le front de sa main gauche, clairement dépassé par la tournure des évènements. Ça fait deux de nous, pensa Yejun.

« Non, Yejun, je t’aime beaucoup. »

Il fallut à nouveau quelques secondes à Yejun pour que celui-ci enregistre l’information mais lorsqu’il le fit, il fut véritablement cloué sur place et Jinchul semblait soudainement se tenir très près de lui malgré la distance apparente.

Il avait l’impression que son cerveau avait été éteint et que sa vision devenait de plus en plus floue. Il l’aimait beaucoup. Jinchul, celui que Yejun adorait, admirait, l’aimait beaucoup. Était-ce pour cela qu’il avait toujours prit soin de Yejun ? C’était impossible, personne ne peut aimer quelqu’un pendant un an et demi sans rien faire. La vision de Yejun sembla se refocaliser sur Jinchul, son visage, ses épaules, ses quelques centimètres de plus que lui, la manière qu’il lui souriait chaque jour, la lueur d’espoir dans ses yeux.

Yejun ouvrit et referma la bouche quelque fois, incapable de dire quoi que ce soit. Il fit un pas vers l’arrière et son dos fit collision le mur, qu’il essaya de faire disparaître avec le seul pouvoir de sa pensée, ce qui n’eut aucun succès.

« Je… »

Il jeta un rapide coup d’œil autour de lui, s’avisant de ne pas regarder Jinchul.

« Je… Hyung, je ne… »

« Yejun. »

Yejun leva les yeux juste à temps pour voir Jinchul s’approcher. Il esquiva la main tendue de ce dernier sans lever ses yeux du sol et lui tourna le dos, se dirigeant vers la porte.

« Je suis désolé. »

Il était celui qui avait refusé, mais pourquoi avait-il l’impression que les parois de ses poumons se contractaient pour l’empêcher de respirer ?

*

Yejun croyait que les choses seraient devenues inconfortables. Il pensait qu’une tension serait apparue, que Seunghyun perdrait patience et que Younghak irait s’enfermer dans le studio de danse. Il était convaincu que Jinchul ne lui adresserait plus la parole, que leur manager serait dépressif et que leur groupe serait séparé.

Et Yejun aurait souhaité que cela se passe de cette façon car la situation présente était encore pire.

C’était toujours Jinchul qui le réveillait chaque matin, le sortant de son sommeil en lui secouant l’épaule. Il lui expliquait toujours avec une grande précision les mouvements de la chorégraphie, l’aidant même à positionner ses bras et ses jambes. Il lui demandait toujours si le repas lui plaisait, s’il voulait une autre portion, lui souriait et lui souhaitait bonne nuit. Bref, rien n’avait changé.

Et cela rendait Yejun encore plus mal à l’aise que si Jinchul s’était contenté de l’ignorer.

Yejun se surprenait souvent à regarder Jinchul, et chaque fois que celui-ci se retournait vers lui, Yejun se pressait de regarder ailleurs. Il essayait d’agir aussi normalement que son aîné mais il trouvait que c’était une d’une grande complexité. Il avait l’impression que les mouvements de Jinchul lors des entraînements, sa voix lors des répétitions, ses repas délicieux, ses regards, toutes ses actions étaient soudainement amplifiées pour lui pourrir l’existence.

Il avait de la difficulté à dormir. Jinchul allait-il aussi bien qu’il le laissait paraître ? Était-il furieux contre Yejun et essayait-il de le lui cacher ? Il revoyait sans cesse dans sa tête les sourires que son ami lui avait lancés dès le départ, et son cœur se serrait. Est-ce que, à présent, ses sourires cachaient une déception ? Son cœur se serrait à l’idée.

Yejun décida donc qu’il allait ignorer Jinchul au mieux de sa capacité, mais cela s’avéra plus que difficile puisque l’objet son ignorance vivait sous le même toit. Son plan fonctionna une demie-journée, jusqu’à ce que la main de Jinchul frôle la sienne en lui passant son assiette à l’heure du dîner. La respiration de Yejun fut momentanément bloquée au fond de sa gorge et il leva la tête vers Jinchul qui lui souriait. Yejun baissa lentement les yeux et déposa son assiette devant lui, le cœur battant la chamade.

Kim Jinchul l’aimait.

*

Yejun sortit silencieusement de la chambre et avança dans la cuisine à petits pas. Jinchul nettoyait le comptoir à grands mouvements et ne semblait pas l’avoir entendu. Yejun l’observa pendant un moment, emmêlant ses doigts avec bord de son t-shirt trop grand.

« Hyung. »

Jinchul leva les yeux vers lui et se redressa. Yejun s’attendait à ce qu’il lui dise de retourner au lit, il avait cours le lendemain, ou bien qu’il lui demande s’il avait faim, il pouvait lui préparer un petit quelque chose, ou qu’il lui demande si tout allait bien. Il ne fit rien de cela et Yejun, légèrement prit par surprise, dû faire face à un silence qu’il n’avait pas prévu.

Il garda ses yeux rivés sur le sol et ses bras s’immobilisèrent.

« Je crois que… » murmura Yejun.

Il resta là sans bouger, son cœur menaçant d’exploser dans sa poitrine. Et s’il se trompait ? Et si ce n’était qu’une pulsion passagère, un sentiment nouveau qu’il venait de découvrir et qui disparaîtrait après un certain temps ? Et Jinchul, allait-il comprendre ? Allait-il lui en vouloir ?

Il ne remarqua pas que Jinchul s’était approché et alors que Yejun s’apprêtait à compléter sa phrase, Jinchul serra Yejun contre lui avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche. Yejun ferma automatiquement les yeux et se laissa bercer, la respiration de Jinchul sur sa nuque chaude et irrégulière. Il laissa échapper un souffle qu’il ne savait pas qu’il retenait, son cœur battant la chamade pour des raisons à présent totalement différentes. Un sourire se dessina lentement sur son visage enfouit dans le creux du cou de Jinchul, ses bras entourant sa taille.

*

Yejun cogna trois fois contre la porte de la salle de bain.

« Je peux entrer ? »

Il attendit quelques secondes jusqu’à ce que Jinchul lui ouvre la porte, brosse à dents entre ses lèvres. Yejun entra dans la pièce et referma doucement la porte derrière lui tandis que Jinchul crachait le dentifrice dans l’évier.

« Tu n’es pas avec les autres ? » demanda le leader.

« Ils jouent à Mario Kart avec ton copain, et tu sais à quel point je suis doué à ce jeu… » se moqua Yejun avec un sourire en coin. Jinchul fit une petite grimace et se rinça la bouche.

Yejun avança de quelques pas et entoura lâchement la taille de Jinchul, appuyant son menton sur l’épaule de ce dernier, yeux fixés sur leur réflexion dans le miroir au-dessus de l’évier.

« N’y penses pas trop. »

Jinchul leva des yeux interrogateurs vers leur réflexion, et Yejun réajusta sa tête sur l’épaule du leader.

« Je sais que tu es tourmenté. Mais nous étions tous d’accord. Ne te blâme pas pour notre situation. »

Un voile sombre passa dans le regard de Jinchul. Yejun, tourna le corps de Jinchul entre ses bras pour qu’il soit face à lui, et il le fit sans grande résistance du plus vieux. Il le regarda droit dans les yeux, gardant sa voix basse.

« Je déteste cette façade, et tu le sais. »

Yejun se pencha vers l’avant et embrassa doucement Jinchul, qui soupira dans le baiser. Yejun gémit de surprise lorsque la langue de Jinchul se força à l’intérieur de sa bouche mais Yejun ne résista pas, laissant l’aîné prendre les commandes et répondant avec ardeur au baiser. Il explora le torse du brun à travers son t-shirt, ressentant sous ses doigts la fine démarquation des abdominaux qui avaient été le résultats de longues heures où Jinchul s’était entraîné tard dans la soirée et pendant lesquelles Yejun l’attendait avant de se laisser prendre par le sommeil.

Yejun frissonna lorsque la main de Jinchul vint se poser sur sa nuque, approfondissant le baiser, son autre main reposant sur ses hanches, doigts frôlant sa peau. Son dos fit collision avec le mur sans qu’il n’ait le temps de s’en apercevoir et Jinchul rompit le baiser, ses lèvres se posant sur sa mâchoire, son cou, son épaule.

Il appuya sa tête contre le mur, laissant à Jinchul un accès illimité. Les yeux fermés, il releva le t-shirt de Jinchul et le contact fit gémir le plus vieux contre la pomme d’Adam de Yejun. Celui-ci sentit ses jambes trembler suite à cette vibration contre sa gorge et, à sa plus grande horreur, ses pantalons se serrer alors que Jinchul commençait lui aussi à relever son t-shirt, ses mains rudes contrastant avec la peau douce du torse de Yejun.

Mais cela fut vite oublié lorsque Jinchul serra l’érection de plus en plus évidente à travers les jeans de Yejun. Ce dernier ouvrit les yeux et redressa sa tête, soudainement alarmé.

« Hyung - »

Jinchul mis son index sur les lèvres, le faisant taire immédiatement. Leurs regards ne se lâchèrent pas tandis que la main de Jinchul passa sous la ceinture des jeans de Yejun puis sous ses sous-vêtements. Lorsque le contact se fit, Yejun gémit et ferma à nouveau les yeux, incapable de résister au plaisir qu’il ressentait. Sa tête s’appuya à nouveau contre le mur pendant que Jinon le caressait en un mouvement régulier, pouce passant quelques fois sur la fente, donnant à Yejun des frissons de plaisir.

Yejun avait encore juste assez de conscience pour baisser le pantalon de Jinchul et il réciproqua la faveur avec autant d’ardeur que le lui permettait son corps. Jinchul laissa tomber sa tête sur l’épaule de Yejun avec un grognement qui fit trembler Yejun de la tête aux pieds. Il entendait la respiration saccadée de Jinchul dans son cou et il ouvrit brièvement les yeux, haletant.

La première chose qu’il vit fut leur réflexion dans le miroir, Jinchul le dos tourné et son propre visage rouge de désir. Il referma les paupières, incapable de se retenir plus longtemps devant ce spectacle et vint sur la main de Jinchul avec un gémissement qu’il tenta de taire au mieux de sa capacité. Jinchul vint quelques minutes sans aucun son autre qu’un grognement venant des profondeurs de sa gorge.

Ils restèrent dans cette position pendant un moment, haletants. Yejun tourna doucement la tête, sa joue entrant en contact avec la tempe de Jinchul dont la tête était toujours appuyée sur son épaule.

« Pardon d’avoir ruiné ta douche, » murmura Yejun ses lèvres frôlant l’oreille du leader. Jinchul renifla, amusé, puis releva la tête et captura les lèvres de Yejun. Ce dernier fit un petit bruit satisfait et rendit le baiser, sa langue livrant une bataille avec celle de Jinchul pour prendre les rênes. Jinchul brisa le baiser, ses yeux cherchant ceux de Yejun.

« Tu as raison, » dit-il d’une voix rauque. Yejun le questionna du regard.

« Ce n’est pas de ma faute si nous sommes là, mais la vôtre. Maintenant prends une douche, t’es tout collant. »

« Et pas toi ? » répliqua Yejun sur un ton amusé, mais il se retira de l’étreinte de Jinchul, se débarassa de ses vêtements et entra dans la douche, l’eau chaude relaxant ses muscles.

Jinchul sortit de la salle de bain quelques minutes plus tard.

*

Yejun cogna trois fois contre la porte et attendit quelques secondes avant qu’elle ne s’ouvre, Mansuk derrière. Lorsqu’il le vit, celui-ci l’accueilli à grands gestes.

« Ah, Yejunnie ! » s’exclama-t-il en le poussant à l’intérieur de la pièce. « Entres, entres, nous avons terminé. »

Il poussa Yejun à l’intérieur de la pièce et passa ensuite devant lui pour rejoindre Jinchul. Yejun resta près de la porte, se balançant sur ses pieds, pendant que Mansuk donnait des conseils au rappeur. Quelques dizaines de secondes plus tard. Mansuk sortit de la pièce en les saluant, refermant la porte derrière lui.

« Salut, » lui dit Jinchul en s’approchant. Lorsqu’il fut à quelques centimètres de lui, il déposa son sac sur le sol et enlaça ses doigts à ceux de Yejun. Celui-ci leva les yeux vers le visage de son compagnon et sourit bêtement.

« Salut. »

Jinchul le tira un peu plus à l’écart de la porte et approcha son visage du sien, ses lèvres légèrement gercées entrant en contact avec les siennes.

Yejun sentit son estomac faire des bonds, un sentiment indescriptible s’emparant de lui au niveau de la poitrine. Il resserra son étreinte sur la main de Jinchul lorsque celui-ci brisa le contact. C’était un baiser chaste, certes, mais Yejun n’aurait sut demander mieux.

« Tu as passé une bonne journée ? » demanda Jinchul, son visage toujours très près du sien. Yejun se rapprocha encore plus jusqu’à ce que ses lèvres frôlent celles de Jinchul.

« Absolument. »

*

Seunghyun soupira bruyamment dans la pénombre.

« Vous savez, si j’avais débuté en solo, rien de tout cela ne serait arrivé. Je serais en train de mourir de fatigue dans les coulisses de MBC, je serais populaire, on crierait mon nom par-delà toutes les frontières - »

« Fermes-la, Seunghyun, » interrompit Younghak sur le sol. Seunghyun grommela des mots incompréhensibles mais se tut éventuellement.

Ils étaient assis dans le salon sans aucune autre source de lumière que la lune à l’extérieur. Lorsque Yejun était sortit de la salle de bain, il avait eu droit à des regards sombres de Younghak et Seunghyun, lesquels il s’était empressé d’ignorer, optant plutôt de se diriger vers le sofa où était installé Jinchul.

Le propriétaire était allé se mettre au lit une trentaine de minutes plus tôt et après que Younghak ait partagé son malaise évident face à l’évènement ultérieur, ils en vinrent à discuter de ce qu’ils allaient faire dans un futur proche.

« Je crois que nous devrions essayer de faire des compromis, » proposa Jinchul après un moment. Lorsqu’il remarqua que personne n’appuyait son point, il reprit : « Nous avons fait cette fugue parce que nous en avions marre, non ? Alors je crois que nous devrions essayer de discuter. Je m’en chargerai, s’il le faut. »

Seunghyun haussa les épaules.

« Je te rappelle que nous sommes dans le showbiz. Ils n’accepteront probablement pas ce que nous allons leur proposer. »

Jinchul se tourna vers Seunghyun.

« Ça vaut la peine d’essayer, je crois. Sauf si tu as une meilleure idée. »

Seunghyun fixa Jinchul du regard pendant un moment puis il se tourna brièvement vers Younghak et Yejun. Enfin, il haussa à nouveau les épaules et s’allongea, tirant les couvertures sous son menton.

« C’est toi qui vois, hyung. »

Yejun fronça les sourcils, ne sachant pas pourquoi l’air semblait plus tendu qu’il ne l’avait été lorsqu’il avait mis pied hors de la salle de bain.

*

Ils n’eurent pas besoin d’annoncer leur relation à Seunghyun et Younghak. Ce fut un changement automatique et progressif dans la dynamique de groupe, et les deux garçons semblaient l’avoir compris et accepté sans trop de difficulté.

Le fait que Yejun les ait surpris tous les deux en train de s’attoucher – il n’existait pas de meilleur terme – dans leur chambre commune avait été d’une aide précieuse.

Ils avaient une entente sous-entendue que les démonstrations d’affection d’un degré se situant entre légèrement et moyennement poussé devaient se faire en privé, tout simplement parce que cela rendait leur relation commune beaucoup moins bizarre. Par degré se situant entre légèrement et moyennement poussé, Younghak entendait bisous et tout ce qui venait ensuite. Yejun ne se plaignait pas, car voir ses deux amis se manger la figure était un souvenir qu’il désirait oublier par-dessus tout. Jinchul et lui se contentaient donc du câlin occasionnel lorsqu’ils étaient en présence des deux autres.

C’est pourquoi Seunghyun eut une mauvaise surprise lorsqu’il surprit Yejun et Jinchul allongés sur le lit de ce dernier.

« Mais qu’est-ce que vous faites ? » s’écria-t-il d’une voix aïgue, immobile à l’entrée de la chambre.

Yejun ouvrit à peine les yeux avant de les refermer, la tête enfoncée dans l’oreiller.

« Je croyais que nous avions dit que le concept de deux par lit ne fonctionnait pas » reprit Seunghyun, sa voix à présent plus forte.

« Ça, c’était parce que vous étiez sur le lit du haut » répliqua Jinchul à voix basse. S’il n’était pas aussi épuisé, Yejun aurait éclaté de rire en ce remémorant ce souvenir plus qu’hilarant. Yejun entendit Seunghyun, énervé, soupirer bruyamment.

« Pourquoi il est dans ton lit ? » demanda-t-il.

« Il y était quand je suis arrivé, il avait l’air épuisé ».

« Il avait trois examens aujourd’hui, » dit soudainement la voix de Younghak, dont Yejun ignorait la présence. « Je crois que ça a affecté son mental. »

« Et tu n’as rien fait ? Vous êtes rentrés en même temps, non ? » dit Seunghyun.

« Il ne voulait pas bouger. »

La pièce devint alors silencieuse et Yejun entendit la porte de la chambre se fermer avant de sombrer dans le sommeil.

Il fut réveillé quelques heures plus tard par Seunghyun et Younghak qui essayait vraisemblablement d’entrer sous les couvertures en faisant le moins de bruit possible. Yejun entrouvrit les paupières et il il se retrouva face au dos de Jinchul. Il enlaça la taille du brun et retrouva le sommeil, bercé par les murmures des deux garçons de l’autre côté de la pièce.

*

« Alors c’est fini ?! »

Yejun grelottait, les mains enfouies dans les poches de son manteau.

Jinchul avait passé une bonne partie de la journée à discuter avec leur manager au téléphone, assis à la table de cuisine, la tête reposant dans le creux de sa main gauche. Lorsque la conversation avait pris fin après ce qui semblait être des heures, il leur proposa d’aller chercher à dîner au restaurant du coin.

« Nous y retournons ce soir ? » continua Seunghyun qui fixait Jinchul d’un regard noir.

« Ce n’est pas comme si nous avions le choix, n’est-ce pas ? » répliqua l’autre, perdant finalement la patience qu’il avait contenue tant bien que mal dans sa voix jusqu’à présent. « Nous sommes dans la merde les gars, dès notre retour nous allons nous faire donner une bonne leçon, alors vaut mieux y retourner le plus tôt possible ».

Younghak se mordit la lèvre inférieure. Devant les réponses qui ne vinrent pas, Jinchul continua :

« Nous avons quelques jours de libres puis nous tournons une vidéo pour Noël. J’espère que vous aurez retrouvé la bonne humeur d’ici là. »

Il jeta un coup d’œil à Seunghyun qui soutint son regard avant de soupirer, agacé.

« Je suis désolé mais je n’arrive pas à faire des miracles, » murmura Jinchul sur le chemin du retour, et Yejun serra brièvement sa main dans la sienne.

*

L’ami de Jinchul était triste de les voir partir mais les obligea malgré tout à ranger eux-mêmes les couvertures et les oreillers qu’ils avaient utilisés pendant leur court séjour. Ils mangèrent leur dîner à table en écoutant Jinchul raconter des anecdotes de leur vie de lycéens. Seunghyun esquissa même son premier sourire de la journée, aussi faible avait-il été.

Ils refirent leurs sacs, dirent au revoir à leur logeur et sortirent de l’appartement dans un silence pesant.

Leur voiture arriva une dizaine de minute plus tard. Jinchul s’installa à l’avant et les autres se tassèrent sur la banquette arrière. Younghak était au centre, écouteurs dans les oreilles. Seunghyun appuya son front contre la vitre, regardant la nuit sans vraiment la voir. Yejun se tordait les mains sur ses genoux.

Ils arrivèrent trente minutes plus tard et sans dire un mot, ils descendirent de la voiture avec sacs sur les épaules. Younghak éteignit son lecteur MP3 et le rangea dans la poche de son manteau. Seunghyun replaça machinalement ses cheveux sur son front. Jinchul leur tint la porte et entra derrière eux.

Ils étaient de retour.

*

« Alors… F.Cuz ?! »

Tandis que Jinchul et Seunghyun expliquaient au président la logique derrière le nom de groupe qu’ils avaient inventé la journée d’avant pendant leur leçon de danse, Yejun ne pouvait qu’hocher la tête en signe d’approbation de tout ce que disaient ses compagnons.

Ils allaient débuter dans un peu moins de 8 mois. Le rêve de Yejun allait enfin se réaliser. Il avait grandi, sa voix ne changeait plus, il était prêt à monter sur scène et chanter jusqu’à ce que ses cordes vocales ne le lui permettent plus. Yejun se voyait déjà au studio d’enregistrement, enregistrant sa première chanson officielle, pas une démo, pas un essai, mais bien une chanson qui allait être sur le premier album de son groupe…

Tandis qu’il se perdait dans ses pensées, son regard croisa celui de Younghak à l’autre extrémité de la table autour de laquelle ils étaient réunis. Son ami lui lança un énorme sourire que Yejun rendit immédiatement.

Plus tard, lorsqu’ils furent de retour au dortoir, Younghak serra Yejun dans ses bras jusqu’à lui briser les côtes.

« Nous y sommes, Yejunnie. Nous allons devenir des stars. »

Et Yejun éclata de rire dans l’étreinte de son ami, dépassé par les évènements.

*

Younghak ouvrit la porte de leur demi-sous-sol et entra à pas lourds, Seunghyun sur les talons. Le plus grand se dirigea vers la salle de bain et Seunghyun alla directement dans la chambre.

Yejun resta planté sur place un moment, regardant autour de lui. Rien n’avait bougé depuis leur départ, comme si leur absence était passé inaperçue. Il retira finalement ses chaussures et se dirigea vers la cuisine pour allumer la lumière. Il entendit Jinchul approcher et se retourna pour lui sourire faiblement.

« Nous sommes à la maison, » dit Yejun après un moment. Jinchul hocha la tête.

« En effet. »

Il fit quelques pas dans la direction de Yejun et s’arrêta à quelques centimètres à peine de distance. Yejun ferma instinctivement les yeux et Jinchul déposa ses lèvres contre les siennes, si doucement que Yejun crut fondre sur place. Jinchul pris le visage de Yejun entre ses mains et l’embrassa lentement en prenant tout son temps dans ses mouvements, faisant frissonner le plus jeune. Yejun toucha le torse de Jinchul du bout des doigts jusqu’à ce que ce dernier termine le baiser pour serrer Yejun contre lui. Yejun soupira et regarda, par-dessus l’épaule du brun, le salon plongé dans la noirceur. Il arrivait à peine à distinguer la télévision.

« C’était amusant, » dit soudainement Jinchul, serrant toujours Yejun dans ses bras.

Yejun approuva d’un hochement de tête.

« Mais j’ai hâte de retrouver mon lit, » avoua Yejun en un murmure, et il entendit Jinchul grogner en signe d’approbation.

Jinchul ne le lâcha que lorsque Younghak sortit de la salle de bain. Quelques dizaines de minutes plus tars, ils allèrent tous se mettre au lit.

« Bonne nuit, » murmura Seunghyun.

Yejun laissa tomber sa tête contre l’oreiller, soupirant de contentement.

Même s’il en avait marre, il était bien chez soi.

**

ÉPILOGUE

Seunghyun et Younghak entendirent un gémissement très suspect venant dela salle de bain au moment même où l’ami de Jinchul attrapa une étoile pour sa voiture de course.

Younghak regarda Seunghyun, les yeux exorbités, et Seunghyun fut trop choqué pour réagir.

Heureusement, l’ami de Jinchul ne semblait pas avoir entendu.

« Ouais! Les gars, Yoshi avec une étoile, imbattable, je vous dis, IM-BA-TTA-BLE. »

Seunghyun ricana par politesse en essayant de ramener Toad dans les premiers rangs tandis que le Luigi de Younghak tombait dans l’espace.


Dernière édition par Stefany le Sam 5 Mar - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flavors.me/jinchul
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 23
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Sam 5 Mar - 2:02

Je peux te dire, que je me suis posée des question sur le groupe que tu avais fait ce OS. J'avais des doutes que ce soit F:cuz et dès que j'ai vue le nom, je me suis dit, I am the best ! xD
Franchement, j'adore ! Même si par moment je me perdais à cause des flash back pour savoir si c'était du passé ou du présent. 8) Mais sinon j'adore, c'est bien raconté. D'ailleurs mon moment préféré c'est Jinchul et Yejun dans la salle de bain. Je ne dirais pas pourquoi parce que je ne sais pas la raison ! Mdr

Par contre, je sais pas ce que veux dire "gargarisa" ?! O_o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefany
Le P'tit Nouveau
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 25
Localisation : Canada~

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Sam 5 Mar - 2:04

Bon, je vois que c'est un terme québécois... XD je vais le changer xD
Ça veut dire qu'il se rince la bouche en fait, tu sais, après s'être brosser les dents... XD

Mais contente que ça t'aies plu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flavors.me/jinchul
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 23
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Sam 5 Mar - 14:11

Ah ok, t'es du Canada ?! O_o Houa trop bien !!!
Terme québécois, assez bizarre. En même temps je dis ça, mais moi et mon Vosgien, c'est pareil, c'est bizarre. xD

J'aime bien les OS long, donc t'as déjà un plus pour que je t'aime bien ! xD Mais j'adore vraiment l'histoire. J'attends de voir les autres :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanamie
Timide
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 23
Localisation : Paris
Humeur : chocolat chaud & Marshmallow

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Dim 6 Mar - 16:11

J'aime vraiment beaucoup ton OS ! (Gosh; je t'aime, je me sens moins seule à faire des OS longues ! XD). En plus c'est avec les F.Cuz ! *O*
J'aime beaucoup le moment de la salle de bain, moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefany
Le P'tit Nouveau
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 25
Localisation : Canada~

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Dim 6 Mar - 16:19

Vive les OS longs! \o/ En fait je les ferais plus courts mais j'arrive pas à raconter tout ce que je veux raconter en peu de mots... XD
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flavors.me/jinchul
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 23
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Dim 6 Mar - 16:49

Oh bah t'es comme moi ! ;) Y a toujours quelque chose à raconté mais on peut pas faire court. Mais les OS long c'est mieux que les court. Je te rassure. ;)
Lanamie, pas besoin de ce demander pourquoi tu aimes la partie avec la salle de bain hein ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanamie
Timide
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 23
Localisation : Paris
Humeur : chocolat chaud & Marshmallow

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Dim 6 Mar - 17:15

gniii je me sens moins seule, merci les filles ! *O*
MDR Bah oui, c'est assez évident, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyah
Bavard
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 23
Localisation : avec Myung Soo ! 8D

MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   Dim 6 Mar - 17:19

Mdr, je me doute bien ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark little heavens at the top of the stairs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark little heavens at the top of the stairs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The dark knight
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» Dark Angel, une série de James Cameron sans James Cameron ;D
» [Star Wars] Naboo Fighter en canette Dark Dog
» Dark Messiah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: J'écris, donc je suis. :: One Shot-
Sauter vers: