AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [fiction] Un amour que rien ne peux arrêter~
par wookie-♥ Mer 10 Avr - 20:22

» Ohayô Mina-san !
par ¤Iku-Chan¤ Dim 24 Mar - 18:04

» AsphyXia se présente.
par AsphyXia Dim 8 Juil - 13:08

» Coucou, c'est Moi :)
par GDpomme_forever Mer 18 Avr - 17:15

» Fait l'amour mais pas la guerre.
par saranghea Sam 12 Nov - 2:44

» Alee, The Comeback ! ☆
par wookie-♥ Mer 14 Sep - 17:45

» Hello Hello
par Julou Mer 14 Sep - 17:44

» A quoi ressemble une journée de l'équipe aérienne MBLAQ ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:29

» Suis - je fou ?
par wookie-♥ Lun 5 Sep - 14:14

» Une rencontre des plus étranges...
par cecillle Lun 5 Sep - 13:50


Partagez | 
 

 [Yaoi] Délinquant ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cecillle
Grand Orateur
avatar

Messages : 719
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 24
Localisation : Calais, France
Humeur : Big Bang ♥

MessageSujet: [Yaoi] Délinquant ...    Ven 29 Oct - 17:07

Titre : Délinquant ...
Auteur : cecillle
Pairing : Tanaka Koki / TaeYang xDD
Genre : H/C / Yaoi
Classement : [R] enfin pas pour moi mais bon xD
Crédits : Cet OS est de moi ^^. Personnages : Koki Tanaka du groupe Kat-tun et TaeYang du groupe Big Bang ^^
Note de l'Auteur : désolé pour ma façon d'écrire assez bizarre, mais l'avantage c'est que je fais rarement des fautes ^^ Par contre, il est un peu long donc je l'ai coupé en deux parties pour se repérer xD

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je m'appelle Koki Tanaka. J'étais un délinquant qui, grâce à l'amour a changé. Le jour où mon regard s'est posé sur lui pour la première fois, j'étais loin de m'imaginer que celui qui allait faire de moi un homme amoureux, était loin d'être celui que je connaissais.
Malgré ca, je n'arrive pas à me le sortir de la tête. Mais que va-t-il se passer maintenant ? Lui pardonnerais- je un jour ce qu'il a fait après tout cet amour donné ? Dois-je vraiment le croire ou est-ce encore pour enfoncer le couteau ? …

Retour au tout début.

Il y a un peu plus d'un an, alors que je me battais une fois de plus, j'étais semblait-il tombé sur plus fort que moi cette fois. Alors que je baignais à moitié dans mon sang et que mon visage avait perdu toute sa couleur, je me sentis décoller du sol, je ne voyais plus rien, je pouvais à peine ouvrir les yeux. J'étais retenu par les jambes et le dos, je croyais flotter dans les airs, j'avançais toujours flottant puis la fatigue s'abattit sur moi, et là, le trou noir …

Lorsque je revins enfin à moi, que mes yeux acceptèrent de s'ouvrir, je ne reconnaissais rien de ce qui m'entourait. J'eus le temps de m'apercevoir que mes plaies avaient été soignées et que je ne pouvais plus bouger ma jambe droite. J'étais dans un lit double, il faisait chaud. Et alors que je n'eus même pas le temps de lever la tête que j'entendis une voix d'homme me dire de me reposer encore un peu. Mais je n'en avais plus besoin, j'essayais de me redresser, sans succès.

?- Ne te fais pas plus de mal que tu n'en as déjà …

Ce mystérieux inconnu activa le mécanisme du lit qui me fit redresser.

?- Alors, on veut faire la brute ? À quoi ca peut bien servir ?
K- De quoi je me mêle ? Pourquoi tu m'as aidé d'abord ?
?- Pourquoi ? J'aurais dû te laisser te vider sur le trottoir en pleine nuit ?
K- Je m'en fiche, ça aurait débarrassé le monde d'une brute après tout …
?- Une brute qui fait 50kilos tout mouillé … avec en prime, un œil tricolore, des coupures un peu partout et une jambe cassée.
K- Oui ben c'est bon …

Il me fit un sourire éclatant de blancheur puis fit redescendre le dossier du lit pour que je sois à nouveau allongé.

?- Je vais changer le bandage de ta cheville, ca fuit.
K- Hum …
?- Pourquoi tu te bats comme ca ?
K- Je ne sais pas.
?- Moi je crois qu'il y a une raison, et que tu n'as pas un mauvais fond.
K- Tu crois ? Tu ne me connais pas …
?- Ça se voit tout simplement
K- Mais en fait ! Tu as le physique d'un délinquant toi aussi !
?- On me le dit souvent, mais je ne le suis pas.
K- Comment tu as fait pour me porter avec ton petit gabarit ?
?- C'est pas pour ca que je n'ai pas de force.
K- Ben je ne sais pas, c'est étonnant.

Alors qu'il changeait mon bandage, je pouvais le voir de plus en plus prêt et j'avais remarqué quelque chose de différent.

K- Tu n'es pas Japonais je me trompe ?
?- Qu'est ce qui te fait dire ca ?
K- Tes yeux, ils sont … bridés.
?- Les tiens aussi (rire)
K- Oui mais pas de la même façon.
?- En quoi est-ce qu'ils sont bridés différemment ?
K- Disons que moi quand je souris on voit encore la couleur de mes yeux …
?- Ben voyons !
K- Désolé …

Il se mit à rire, ce qui m'inquiétait légèrement.

K- Pourquoi tu ris ?
?- Je te charrie, je suis coréen (sourire)
K- Donc j'avais raison.
?- Oui, mais laisse mes yeux tranquilles.
K- Gomen.
?- Comment tu t'appelles ?
K- Koki.
?- Enchanté, je suis Taeyang.
K- Pourquoi tu as quitté ton beau pays pour le japon ?
T- Parce que j'ai mes raisons (sourire)
K- Hum …
T- Tu vis où habituellement ?
K- Je m'incruste à droite à gauche.
T- Tu vis dehors ?!
K- En quelques sortes.
T- Tu n'as pas de famille ? Amis ? Ou encore petite amie ?
K- Non j'ai plus de famille, l'amitié j'y crois pas et je n'aime pas les filles.
T- Ok …
K- Et toi alors ?
T- Ma mère est resté en Corée, je n'ai personne d'autre.
K- Hum …
T- Tu ne vois pas de problème à ce que je te propose de rester ici tant que ta jambe se rétablisse et que tes coupures se referment ?
K- Si tu y tiens.

Les jours passèrent, ma jambe se rétablissait et mes coupures étaient refermées. Chaque jour, je passais des heures à discuter avec Taeyang et bizarrement, pour la première fois de ma vie, je me sentais bien.
Je déambulais dans la maison avec mes béquilles pendant que lui râlait pour que je reste en place pour ne pas aggraver le cas de cette pauvre jambe.

T- Tu veux bien t'asseoir oui ? Il faut pas forcer sur ta jambe !
K- Oui chef (se posant sur une chaise en souriant)
T- J'ai quelque chose à te demander …
K- Oui ?
T- Tu aimerais vivre ici ?
K- Hein ?! Mais euh c'est que …
T- Tu n'es pas bien ici ?
K- Si mais euh …
T- S'il te plait !
K- Je ne veux pas rester ici à glander sans même pouvoir t'aider financièrement.
T- Je suis plein aux as alors tu n'as pas à t'en faire (sourire)
K- Je ne peux pas … je suis un moins que rien tu vas avoir une mauvaise réputation à cause de moi.
T- Je m'en fiche … alors tu acceptes ?

Son air suppliant me laissa sans voix. Je restais comme ça à le regarder, la bouche ouverte, j'avais l'air con d'ailleurs. Son visage était si beau, cet air me fit frissonner, ca le rendait si chou … Je réalisais à ce moment que sans lui, je serais surement mort. Je lui devais ma vie et le bonheur que j'ai ressenti au cours des deux mois passés avec lui.

T- Koki ? Tu me reçois ?
K- Hein ? Euh oui excuse moi.
T- Tu acceptes ?
K- Si c'est vraiment ce que tu veux …
T- Yatta !!!!!
K- Ça te fait tant plaisir ?
T- Je n'ai jamais été aussi heureux que depuis que tu es là …
K- Hein ?!
T- J'ai une vie bien triste … l'argent ne fait pas le bonheur. C'est difficile pour moi de me faire des amis …
K- Tu n'as jamais eu de petite amie ?
T- Je n'en ai jamais voulu …
K- Pourquoi ?
T- Euh … on va manger ?
K- D'accord.

Il fit un repas italien comme il les aimes, nous discutions en mangeant de tout et de rien.

Une fois le repas fini, je me levai pour atteindre ma chambre. En m'appuyant trop sur ma jambe je m'étais retrouvé affalé sur le sol, ma jambe me faisait mal. Taeyang se précipita vers moi.

T- Koki ca va ?
K- Ma jambe me fait mal.
T- Je t'avais dit de ne pas forcer dessus … je vais te porter jusqu'à son lit.

Il me porta à travers le salon jusqu'à mon lit, son parfum m'attirait, ses bras musclés qui me tenaient … Il me posa sur mon lit, j'enlevai mon t-shirt, il était impossible pour moi de dormir habillé. Je poussai un petit cri de douleur en essayant d'enlever mon pantalon.

T- Arrête voyons, tu vas te faire encore plus mal.
K- Je ne peux pas dormir habillé …
T- C'est bon je vais te l'enlever ce pantalon.

Il fit glisser mon pantalon sur mes fines jambes, ce qui me fit frisonner. Ma jambe fit un léger écart quand je sentis sa main sur ma peau. Il sourit en voyant ma réaction. Il m'enleva complètement ce pantalon puis dans que je m'y attendes, il se rapprocha dangereusement de mon visage et se mit à califourchon sur moi qui étais assis contre le bout du lit. Je sentais son souffle se rapprocher, je tremblais, je voyais ensuite son regard de cannibale me parcourir jusqu'au moment où ses yeux plongèrent dans les miens avant que ses lèvres ne rejoignent les miennes. Je paniquais intérieurement, j'étais perdu, mais je ne pouvais résister à cette tentation et j'ordonnai à ma langue de rejoindre la sienne. Pendant qu'elles se chamaillaient, je sentis une main me parcourir le torse et une autre me caresser la cuisse. C'est alors que parmi les frissons, Koki junior se mit aux gardes à vous. Autant dire que j'étais devenu rouge coquelicot.

________________________________________________________________

Lorsque Taeyang se détacha un peu de moi et qu'il vit ma nouvelle couleur et ce qui allait avec, il ne put s'empêcher de sourire. Un sourire de psychopathe qui ferait fuir une bête féroce. Je pris la couverture pour cacher ca.
Il revint m'embrasser puis je sentis sa main passer dans mon boxer. Ma main prit automatiquement son bras.

K- Tu ne peux pas faire ca …
T- Faire quoi ?
K- Ne fais pas semblant de ne pas comprendre.
T- Tu as peur ?
K- Je ne sais pas trop …

Il retira sa main de mon boxer pour la passer au dessus. Ma main se détacha de son bras et je fus pris d'une terrible envie de lui sauter dessus, mais bien sûr je n'en fis rien. Je me contentais de le fixer en me mordant la lèvre inférieure.

T- Ça n'a pas l'air de te déplaire pourtant, de quoi tu as peur ?
K- Je ne sais pas …
T- Tu vas me dire que tu n'en a pas envie ?
K- Je ne sais pas …
T- La petite brute montrerait-elle sa vraie nature ?
K- C'est bon vas-y, fais moi ce que tu veux je m'en fiche !
T- Du calme, je plaisantais … si tu ne veux pas j'insiste pas …

Il sortit du lit et se dirigea vers la porte lorsque je me levai pour le rattraper. Je l'embrassai de moi même pour la première fois puis me reculai un peu. La douleur de ma jambe ne m'aurait pas arrêté.

K- Je suis désolé, je me suis emporté...
T- Alors dis moi ce qui ne va pas ?
K- C'est juste que … j'ai toujours été actif …
T- Et donc ?
K- Vas-y doucement …
T- Tu me prends pour une brute ? (sourire)
K- Pas vraiment …

Il me ramena sur le lit. Il enleva sa chemise en vitesse avant de se remettre à califourchon sur moi. J'avais le regard figé sur son torse musclé, heureusement que j'avais la bouche fermé il m'aurait vu baver. Il me repassa la main sous le boxer et pris d'une pulsion, je le poussai en arrière de façon à ce qu'il se retrouve sur le dos. J'entrepris de lui ôter moi même son jean rapidement avant de venir couvrir son torse musclé de doux baisers. Je saisis discrètement le tube de lubrifiant qui se trouvait entre le lit et la table de chevet puis lui tendit, tremblant.

K- Vas-y je vais exploser …
T- T'es sûr ?
K- Oui.
T- D'accord. (prenant le tube)

Je me mis à quatre patte et fermai les yeux. Je le sentis entrer et commencer de doux vas et viens. Bizarrement ca ne me faisait pas mal, J'étais tout à coup, un peu plus décontracté. Au fur et à mesure de mes réactions, il accélérait. Mes bras menaçaient de lâcher et on entendait que moi dans tout l'appartement, espérant que les voisins n'entendaient rien. Il s'arrêta net pour s'enfoncer d'un coup sec, plusieurs fois de suite avant que mes bras ne cèdent. Il se rattrapa de ses bras pour ne pas me tomber dessus puis, tout en restant à l'intérieur, il me retourna de façon à voir mes expressions. Quand il reprit ses vas et viens je me sentis comme libre … Mes gémissements résonnaient de partout. C'était la première fois de ma vie que je me sentais aussi bien. Je m'accrochais aux barreaux du lit, il vint m'embrasser avant de passer les vitesses. Ce fut bientôt deux vois que l'on entendait et c'est après qu'on ait largué la sauce qu'il s'étala à côté de moi. Il me prit dans ses bras où je m'endormis un peu plus tard.

Le lendemain matin, je m'étais réveillé dans la même position, blottit contre lui. Je le contemplais, tranquillement lorsqu'il se réveilla. Il me fit un sourire et se frotta les yeux. Il regarda son réveil et sortit du lit d'un bond.

T- Oh my dog ! Je vais être en retard !
K- On est samedi (rire)
T- Ah oui c'est vrai (sourire) bon ben je vais te faire un petit déjeuner alors.
K- Oui mais euh … tu pourrais t'habiller avant quand même.
T- Ah oui oups … tu as peur de me sauter dessus ? (sourire) si c'est le cas ca ne me dérange pas je suis déjà en tenue de combat (rire)
K- Va donc préparer le petit déjeuner pervers ! (rire)

~
T- Maintenant tu as compris pourquoi je n'ai jamais voulu de petite amie ?
K- Hum … mais je n'ai toujours pas compris pourquoi tu vis seul.

A ce moment je regrettais d'avoir dit ca. Je le vis baisser la tête et j'aperçus ses larmes couler le long de ses joues. Je m'empressai de me lever et de le serrer dans mes bras.

K- Je suis désolé … je ne pensais pas que tu aurais eu cette réaction, je n'aurais pas dû m'en mêler …
T- C'est moi qui suis désolé …
K- Hein ?
T- Tout est de ma faute.
K- Je ne comprend pas, pourquoi de ta faute ?
T- Tout ça était calculé.
K- Quoi calculé ?
T- Je suis venu vivre ici quand j'étais petit avec mon père. Mes parents ont divorcé et je suis parti avec mon père parce que ma mère n'avait pas les moyens de m'élever. Mon père était détective privé ici. Et l'année dernière, il s'est fait assassiner.
K- Je suis désolé …
T- Sa dernière enquête était portée sur une femme qui avait une double liaison. Son mari lui a demandé de la suivre pour savoir qui était son amant. Et lorsqu'elle traversait la rue un jour où mon père la suivait, un camion a foncé dans la voiture de mon père qui a foncé sur elle. Elle n'a pas survécu, et lorsque mon père est sorti de la voiture pour voir si elle était vivante, il s'est fait tirer dessus par un homme qui était sur le trottoir opposé … surement son amant. J'ai vu la scène de mes yeux et c'est la dernière fois que j'ai vu mon père vivant. Je suis vraiment désolé …
K- Mais tu n'as pas à t'excuser.
T- Si ! Cet homme devait payer pour avoir tué mon père à cause d'un accident ! C'est ce camion qui a tué cette femme ! J'ai donc cherché des informations sur cet homme et je me suis promis de venger mon père. J'ai pensé qu'en m'attaquant à sa famille je pouvais l'attirer dans un piège et le tuer de mes propres mains. J'ai donc fait tabasser son fils pour le ramener ici pour simuler un prise d'otage. Seulement les semaines passaient et rien ne se passait … aucun avis de recherche rien … En plus de ca je suis tombé raide dingue de ce fils. Et je suis le plus malheureux des hommes pour avoir fait du mal à l'homme que j'aime et d'être en plus, entrain de lui déballer toute l'histoire en ce moment même.

Je fis deux pas en arrière, choqué par ces paroles.

K- Tu veux dire que … c'est toi qui m'a fait tabasser ce soir là dans cette ruelle ?
T- Oui … je t'en prie pardonne moi …
K- Je n'ai jamais connu mon père ! Comment peux tu t'en prendre à son fils alors qu'il n'a rien à voir avoir avec ca ?!
T- Sur le coup de la colère et sous l'esprit de vengeance on ne se contrôle pas … Koki ne force pas sur ta jambe …
K- C'est dégueulasse ! Et je m'en fiche des béquilles !

Je m'en allais en claquant la porte pour aller fondre en sanglot dans un coin de rue un peu plus loin. Quelques minutes plus tard je fus encerclé par trois de mes ennemis qui passaient par là au mauvais moment. Après m'avoir insulté de chochotte, ils se mirent à me frapper. Je n'avais plus aucune raison de me défendre alors je ne bougeais pas. J'avais fermé les yeux puis entendu le bruit d'une barre de fer qui cogne sur une tête puis le bruit d'un corps qui s'écroule sur le sol. Je ne sentais plus rien. J'ouvris les yeux et vis TaeYang qui se battait avec deux d'entre eux et le dernier assommé sur le sol. Une fois qu'il en eut fini avec les deux abrutis il me tira par le bras et m'emmena chez lui. J'étais encore en mauvais état et il soigna mes blessures.

T- Koki je t'en prie pardonne moi... Je ferais tout ce que tu veux mais je t'en prie reste ici avec moi !
K- Tout ce que je voulais c'est ta sincérité ! C'était un mensonge quand tu disais que tu m'aimais ? Que tu étais heureux avec moi ?
T- Je n'ai pas menti sur mes sentiments ! Je t'aime vraiment et je suis vraiment heureux depuis que je suis avec toi !
K- Maintenant j'ai du mal à te croire …
T- C'est pourtant vrai il faut me croire …
K- Et il a fallut en plus que je tombe amoureux de toi !
T- Si c'est vrai alors crois moi !
K- Je ne peux pas !
T- Alors si tu ne veux plus de moi promet moi de prendre soin de cette maison, de ma voiture et de mes poissons …
K- Quoi ?!
T- Je vais partir d'ici, tout ce qui est a moi ici est a toi … je te dois au moins ca. Puisque tu ne veux plus de moi … Il y a de l'argent dans le coffre sous le tableau au dessus de la cheminée. Le code c'est ta date de naissance. Prend soin de toi Koki...

Il prit juste sa veste et sortit de la maison. Je sortis après lui pour le rattraper. Je le pris par le bras pour l'arrêter.

K- C'est une blague j'espère ?!
T- Pourquoi ca en serait une ?

Les larmes coulaient sur ses joues et ses yeux étaient tellement rouge que je croyais qu'ils allaient exploser.

K- C'est ta maison ! C'est moi qui part.
T- Pas question ! Ça ne se refuse pas.
K- Mais merde ! Pourquoi tu fais ca ?!
T- Parce que je t'aime !! Après le mal que je t'ai fait je ne supporterais plus une seule erreur de ma part ! C'est pour ca que je veux juste te voir heureux avec ou sans moi … Tu seras très bien ici.

Dois je vraiment le croire ou est-ce encore pour enfoncer le couteau ?
En ce moment je m'en fiche, je le regarde s'éloigner après ces paroles qui m'ont détaché le cœur. En y repensant mas vie n'était rien sans lui, n'est ce pas d'un côté positif le fait qu'il ait fait ca ? Les jours passés avec lui étaient les plus beaux de ma vie, ca ne peut pas s'arrêter.

Je me dirige vers lui le plus vite que je peux, l'arrache à sa course et le serre contre moi. Ses larmes s'échappent toujours.

K- Reste avec moi s'il te plais ! Que tu sois sincère ou pas je m'imagine plus ma vie sans toi !
T- Je suis sincère, et je te jure de ne plus jamais te mentir …

Fin.


Dernière édition par cecillle le Ven 29 Oct - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sukioppafansub.pro-forums.fr
Aleethy ☆
Admin
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 23
Localisation : Belgique physiquement, Corée mentalement.
Humeur : Lalala~ Changmin tout nuuuu ! *////*

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Ven 29 Oct - 18:12

Magnifique ! :D
J'ai tout lu d'une traite & pourtant j'étais pas très motivée aujourd'hui :)
Je ne m'attendais pas du tout au fait que Tae Yang ait pu faire tabasser Koki ! J'aime beaucoup leur façon de discuter entre eux & les sentiments de Koki sont bien décrits ! ^-^

J'aime bien ta façon d'écrire ♥ :3 En plus, tu ne fais pas de faute (à part "voix" que tu as écrit "vois", juste avant le premier dialogue ;)).
Bref, ce fut un plaisir de te lire, merci beaucoup d'avoir posté ! :D

♥ ~ ♫ ~ ♥ ~ ♫ ~ ♥
Changmin\'s First Love & DBSK\'s Only Girl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azn-utopia.forumsactifs.net
cecillle
Grand Orateur
avatar

Messages : 719
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 24
Localisation : Calais, France
Humeur : Big Bang ♥

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Ven 29 Oct - 20:03

merci ca fait super plaisir ^^

oula oui j'ai honte pour la faute xDD j'ai corrigé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sukioppafansub.pro-forums.fr
Aleethy ☆
Admin
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 23
Localisation : Belgique physiquement, Corée mentalement.
Humeur : Lalala~ Changmin tout nuuuu ! *////*

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Ven 29 Oct - 20:06

De Rien :)

C'est pas grave pour la faute, ça arrive à tout le monde ;)

♥ ~ ♫ ~ ♥ ~ ♫ ~ ♥
Changmin\'s First Love & DBSK\'s Only Girl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azn-utopia.forumsactifs.net
Ariea
Bavard
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 23
Localisation : En notre chère pluvieuse Lorraine, mais loin psychiquement...
Humeur : Fatiguée !

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Sam 6 Nov - 1:36

Franchement, j'ai adoré. Tout d'abord , j'avais encore jamais vu ce pairing donc déjà d'y avoir pensé c'est extra ! Ensuite j'aime assez ta façon d'écrire, il y a de la fluidité on ne se force pas comme avec les miennes xD, tout se lit d'une traite.Enfin, j'aime aussi la façon que tu as de décrire les sentiments même si je trouve que parfois tu survole certains passages qui auraient pu être plus approfondis comme la fin où le moment où il découvre la vérité.

Conclusion : J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecillle
Grand Orateur
avatar

Messages : 719
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 24
Localisation : Calais, France
Humeur : Big Bang ♥

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Sam 6 Nov - 12:18

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sukioppafansub.pro-forums.fr
Ariea
Bavard
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 23
Localisation : En notre chère pluvieuse Lorraine, mais loin psychiquement...
Humeur : Fatiguée !

MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    Dim 7 Nov - 6:29

De rien beaucoup :) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Yaoi] Délinquant ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Yaoi] Délinquant ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jean pierre délinquant multirécidiviste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: J'écris, donc je suis. :: One Shot-
Sauter vers: